RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

100 millions d'euros pour la rénovation énergétique des bâtiments publics wallons

Le ministre wallon du Climat, de la Mobilité, des Infrastructures et de l'Energie, Philippe Henry.
05 juil. 2022 à 12:36Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Maud Wilquin

Dans le cadre de son plan de relance, le gouvernement wallon a approuvé le lancement d'un appel à projets UREBA exceptionnel pour la rénovation énergétique massive des bâtiments publics, y compris dans le secteur non-marchand. Cet appel à projets est organisé autour de 3 vagues de soumissions possibles, en septembre 2022, mars 2023 et septembre 2023. L'enveloppe budgétaire dédiée à la première vague avoisine les 100 millions d'euros, dont 60 millions proviennent des budgets du plan de relance européen, indiquent mardi les autorités régionales.

Seuls des organismes publics et non commerciaux pourront soumettre leur projet dans le cadre de cet appel. Les bâtiments visés peuvent dépendre des villes ou communes, des CPAS, des provinces, des zones de police locale communales ou pluri-communales, des zones de secours, des intercommunales, des régies communales autonomes ou encore des régies provinciales autonomes.

Concrètement, les détails de l'appel pour la première vague seront tout prochainement publiés sur le Portail Energie du SPW, avec une date limite du 14 septembre pour la remise des dossiers.

"Les bâtiments, publics et privés, sont à l'origine d'un quart des émissions de gaz à effets de serre en Wallonie. C'est donc un secteur très important pour la lutte contre les changements climatiques", commente de son côté  le ministre wallon de l'Energie, Philippe Henry (Ecolo). "Rien que les bâtiments publics représentent 15% du bâti wallon. Leur rénovation énergétique, au-delà de sa valeur d'exemple, permettra de faire d'importantes économies dans les prochaines années, d'autant plus nécessaires dans l'incertitude énergétique actuelle", ajoute-t-il enfin.

Sur le même sujet

Isoler, oui, mais à quel prix ? Entre hausse des matériaux et casse-tête des primes, le calvaire des Wallons face au reste du pays

Belgique

Articles recommandés pour vous