Belgique

116 euros d’amende pour GSM au volant, la police fédérale mène des contrôles durant tout le week-end

© RTBF

C’est une vilaine habitude qui peut coûter la bagatelle de 116 euros. Téléphoner ou même consulter son smartphone en conduisant constitue une infraction au code de la route. Depuis ce samedi matin, la police fédérale mène des contrôles à l’occasion du week-end de l’attention au volant. Restez concentrés sur la route !

Un SMS qui coûte cher

Postée le long de l’E411, une patrouille, à bord d’une voiture banalisée, scrute le trafic qui défile sous ses yeux. Mais après moins de cinq minutes, la puissante Audi démarre sur les chapeaux de roues. Quelques kilomètres plus loin, à hauteur de Rhisnes, les policiers interpellent une camionnette immatriculée à l’étranger.


►►► L’usage du GSM au volant bientôt traqué à l’aide de caméras intelligentes


Le conducteur a été pris sur le fait : "Ca fera 116 euros", annonce l’un d’eux. "Des discussions sont en cours au niveau politique. L’infraction pourrait passer du deuxième au troisième degré et alors, l’amende s’élèverait à 174 euros", prévient Francis Van de Kerkhoven, commissaire à la Police de la route.

Une trentaine de décès par an

Selon la police fédérale, téléphoner multiplierait le risque d’accident par trois : "Selon les statistiques, entre 5% et 25% des accidents de la route sont dus à la distraction au volant", estime le commissaire de la Police de la route de Daussoulx, en région namuroise.

Selon les statistiques de la Police fédérale, l’usage du smartphone au volant serait responsable chaque année de 2500 blessés et d’une trentaine de décès.

Sur le même sujet

La police a constaté 185 infractions liées à l'utilisation du GSM au volant lors du premier "Week-end de l'attention

Belgique

Ce week-end (et le reste de l’année aussi), pas de GSM au volant : contrôles en vue

Articles recommandés pour vous