Football

12 grands clubs européens lancent leur "Super League" concurrente de la C1

12 clubs ont décidé de créer une Superleague européenne au détriment d’autres compétitions.

© Belga

Foot / 12 grands clubs européens lancent leur Super League

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ça a fait grand bruit ce dimanche dans le monde du foot et c’est officiel. 12 clubs annoncent la création d’une Super League européenne.

Ils sont 12. 12 clubs à faire face à l’UEFA. Le Real Madrid, le FC Barcelone, l’Atlético, l’Inter, l’AC Milan, la Juventus, Manchester City, Manchester United, Arsenal, Liverpool, Chelsea et Tottenham ont donc décidé de créer une Super League européenne.

"Douze des clubs européens les plus importants annoncent avoir conclu un accord pour la création d’une nouvelle compétition, + The Super League +, gouvernée par ses clubs fondateurs. AC Milan, Arsenal, Atlético Madrid, Chelsea FC, FC Barcelone, Inter Milan, Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, Real Madrid et Tottenham se sont unis en tant que clubs fondateurs", peut-on lire dans un communiqué transmis à l’AFP, qui précise que les clubs fondateurs recevront "un versement en une fois de l’ordre de 3,5 milliards d’euros".

A la veille du comité exécutif de l’UEFA qui doit valider un nouveau format de la Ligue des Champions à partir de 2024, cette annonce passe très mal. Cette nouvelle compétition sera donc lancée malgré les sanctions promises par l’UEFA. Le but, s’affranchir de l’UEFA qui pour ces clubs ne répond plus aux attentes malgré plusieurs mois de tractations.

La Super Ligue commercialisera les droits audiovisuels et marketing tout en gérant son organisation. Avec à sa base, une société qui a déjà été créée : The European Super League dont le président est Florentino Pérez secondé par deux vice-présidents, Andrea Agnelli et Malcolm Glazer.

Ces 12 clubs constatent que les audiences de la Ligue des Champions baissent car la phase de groupes manque d’attrait. Pourtant les droits n’ont jamais été aussi élevés.

Si cette compétition va concurrencer l’UEFA, elle n’empiétera pas sur les Ligues nationales. Pourtant, les différents championnats ont déjà réagi et se sont rassemblés autour de l’UEFA pour contester ce projet.

"Les clubs fondateurs espèrent engager des conversations avec l’UEFA et la FIFA afin de trouver les meilleures solutions pour la nouvelle League et pour le football dans son ensemble", écrivent les 12 clubs qui s’associent pour créer une Super League européenne.

Loading...

Objectif : regrouper 20 clubs

L’objectif de cette nouvelle compétition est de regrouper 20 clubs, dont 15 membres fondateurs. Ce qui veut dire qu’il faudra encore ajouter trois clubs. Ils seraient présents à chaque édition, auxquels se joindraient cinq autres, saison après saison, selon des modalités encore à définir.

Les 20 clubs seraient repartis dans deux poules de 10 en matches aller-retour. Ce qui ferait 18 rencontres pour chaque équipe. À l’issue de cette première phase, les trois premiers de chaque groupe seraient qualifiés pour les quarts de finale. Les quatrièmes et cinquièmes s’affronteraient en barrage pour décrocher les deux dernières places pour les quarts. On pourrait donc avoir un maximum de vingt-cinq matches pour un finaliste passé par les barrages.

Autre souci de taille pour l’UEFA : Les rencontres seraient programmées les mardis, mercredi et même le jeudi. La volonté des clubs fondateurs est de débuter le plus vite possible. On parle de 2022-2023.

Sur le même sujet

Les supporters de Chelsea protestent contre la Super League, le club pourrait déjà quitter la compétition

Premier League - Football

Articles recommandés pour vous