RTBFPasser au contenu
Rechercher

On n'est pas des pigeons

14% des Belges ont fait du vélo leur moyen de transport principal

Achat vélo: délai?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14% des Belges ont fait du vélo leur principal mode de transport. La voiture reste première du classement (49%). Et la marche occupe la seconde position (20%). 

Logo vélo sur piste cyclable.
Logo vélo sur piste cyclable. Getty Images

Si l'usage du vélo est en hausse ces dernières années, c'est notamment via l'arrivée et le développement de l'électrique. Désormais, 20% des Belges en utilisent un, au détriment du deux-roues traditionnel.

Grégory a opté pour l'usage du vélo au quotidien

Sa bonne résolution 2022 était d'aller travailler à vélo. C'est chose faite. Grégory a récemment investi dans un deux-roues avec assistance électrique. Il habite la commune de La Bruyère et il travaille à Namur. Un trajet de 25 minutes en voiture, contre 35 minutes à vélo. Il ne regrette pas son choix, pour seulement dix minutes de différence. Un changement de mode de transport motivé par des raisons écologiques et l'envie de faire du sport.

Grégory avait prévu d'acheter son vélo au printemps pour le retour des beaux jours. Au vu de l'engouement et des stocks peu disponibles, il a avancé son investissement de deux mois. Il a opté pour un vélo coûtant environ 2 000€ et provenant d'une grande chaîne de magasins. Par chance, il a pu trouver la taille qui lui correspondait et a reçu son produit en une dizaine de jours seulement.

Un délai de six mois pour recevoir son vélo

Grégory n'a dû attendre qu'une dizaine de jours pour recevoir le vélo, mais les délais sont beaucoup plus longs dans les commerces spécialisés. Dans un magasin à Sombreffe, le gérant, Bruno Bodart, nous explique qu'avant la crise sanitaire, les délais de commande se situaient entre deux semaines et un mois. Aujourd'hui, pour un vélo classique avec assistance électrique, il faut attendre environ six à huit mois.

Plusieurs clients reprennent leur acompte, car ils ne désirent plus attendre.

Plus le modèle est haut de gamme, avec plus d'options et d'équipements, plus le temps d'attente sera long. Il faut donc s'armer de patience pour recevoir le Saint-Graal. "Plusieurs clients reprennent leur acompte, car ils ne désirent plus attendre.", souligne-t-il.

La demande est en hausse pour les vélos électriques et traditionnels. L'offre ne suit pas. Les commandes ont pris du retard suite à la crise du Covid-19 et la pénurie de matières premières. Les commerces se retrouvent rapidement en rupture de stock, car le réapprovisionnement est impossible. Ce réassort se déroule une fois par an, généralement durant le mois de septembre. Par ailleurs, les délais ne sont pas non plus respectés du côté des fabricants, au grand damn des cyclistes. Bruno Bodart nous confie qu'un client attend son vélo depuis septembre 2021. Ce dernier n'est pas prêt d'arriver.

La pandémie a également eu un impact sur le prix. De 8 à 12% plus cher selon ce commerçant.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Sur le même sujet

Mobilité : Et si la crise était le bon moment pour repenser le modèle dominant du " tout à la voiture " ?

On n'est pas des pigeons

Une drôle de voiture à pédales modulaire, pour une mobilité douce et décarbonée

Mobilité

Articles recommandés pour vous