L'actu du Jazz

14ème édition de "Jazz à Verviers Music Festival": place aux artistes belges (10-26 septembre)

Alexandre Cavalière et son "manouche moderne" , tête d'affiche du 14ème Jazz à Verviers Music Festival

© Jazz à Verviers Music Festival

09 sept. 2020 à 14:41 - mise à jour 09 sept. 2020 à 14:41Temps de lecture3 min
Par Philippe Collette

Alors que les annulations ont été nombreuses à travers tout le pays depuis le début de la crise liée au Covid 19, c’est toujours un petit évènement quand un Festival de musique parvient malgré tout à être mis sur pied par des organisateurs qui n’ont pas trop froid aux yeux et dont la passion fait soulever leurs montagnes ; c’est le cas dès ce jeudi 10 septembre de la 14ème édition de " Jazz à Verviers Music Festival " qui s’achèvera le 26 septembre, à Verviers bien sûr, mais aussi dans d’autres lieux culturels de la région, restant ainsi fidèle à son concept de festival itinérant ; à sa création, " Jazz à Verviers " était une émanation de " Jazz à Liège " dont son créateur, feu Jean-Marie Peterken, avait souhaité un prolongement dans l’arrondissement de Verviers, un pari osé qui tient toujours puisque cela fait 14 ans que bon nombre de musiciens, et non des moindres, occupent les scènes du festival chaque année en septembre.

 

Stéphane Martini, à la guitare bien sûr, et arrangeur du projet Papayazz
Stéphane Martini, à la guitare bien sûr, et arrangeur du projet Papayazz Facebook Stéphane Martini

Une affiche entièrement belge

Le Festival est donc maintenu à l’agenda mais comme on peut s’en douter, ce ne fut pas une sinécure pour les organisateurs qui avait déjà bouclé leur programmation avant le début de la crise sanitaire de mars dernier : " Jazz à Verviers a toujours été un festival international, explique Béatrice Potier, directrice de l’évènement depuis sa fondation, mais la venue d’artistes étrangers était devenue quasi impossible en raison des voyages par exemple en avion pour nos partenaires du festival de Rimouski au Québec et d’autres ensembles comme le Big Band allemand de la WDR que nous avions engagé, nous avons donc dû changer complètement notre fusil d’épaule en optant pour un festival 100 pourcents belge ; nos artistes ont souffert et souffrent toujours puisqu’ils sont privés de scène depuis six mois et c’était notre devoir de leur faire la part belle à l’édition 2020 d’autant que nous avons de formidables artistes de grand talent ".

Les premiers à se réjouir du maintien du festival sont les artistes, heureux de retrouver scène et public, à l’image du guitariste liégeois Stéphane Martini, à l’affiche avec le projet latino Papayazz : " les doigts nous démangent un peu à tous, avoue-t-il, ça fait six mois maintenant sans musique, je me suis tourné vers des activités improbables pour moi comme la permaculture, mais le retour sur scène avec Papayazz le 12 septembre à Verviers fait que l’on va être plus motivés que jamais ; on répète depuis quelques semaines ; on va jouer avec un autre état d’esprit encore car c’est renouer avec la musique ! "

Des rythmes de partout et le manouche moderne de Cavalière

 

14ème édition de "Jazz à Verviers Music Festival": place aux artistes belges (10-26 septembre)
14ème édition de "Jazz à Verviers Music Festival": place aux artistes belges (10-26 septembre) © Tous droits réservés

Le projet Papayazz dont les arrangements sont signés Stéphane Martini sera l’un des concerts qui respirera le soleil grâce à ses rythmes et ses chants latinos grâce à une chanteuse colombienne ; le festival mise d’ailleurs cette année sur la gaieté : " nous avons voulu proposer un festival gai et pétillant où le public aura envie en tout cas de taper du pied voire même danser mais ça, c’est interdit vu les mesures sanitaires, précise Béatrice Pottier ; on aura du swing, de la rumba, de la salsa, des rythmes new-yorkais des années trente avec le Vipers Rythm Band en clôture du festival à Malmedy. "

On attend beaucoup du concert des Houben père et fils, Steve et Greg, dans un nouveau projet mêlant musique et chanson intitulé " Houben and son " empreint d’émotion et de poésie sonore , programmé le vendredi 11 septembre la superbe cour du Centre Touristique de la Laine et de la Mode à Verviers. Quant à la tête d’affiche, elle sera réservée à ce monument du violon de jazz qu’est Alexandre Cavalière, qui écume les scènes internationales tel l’Olympia où il joua en première partie de Michel Jonasz, mais aussi en Finlande et à New-York ; à l’Espace Duesberg de Verviers, le 25 septembre, il fera résonner ses accents de manouche moderne entouré notamment à la contrebasse d’une autre pointure, Jean-Louis Rasenfosse.

Le jazz festif d’Anne Wolf

 

La pianiste Anne Wolf le 18 septembre à Saint-Vith
La pianiste Anne Wolf le 18 septembre à Saint-Vith annewolf.wixsite.com

Le concert d’ouverture ce jeudi 10 septembre aura pour cadre le Centre culturel de Saint-VIth, le Triangel, avec sur scène le Vogue Trio de Giuseppe Millaci, à la contrebasse, qui parfumera la salle d’accents d’Amérique Centrale, d’Orient et de la Méditerranée. Le Triangel accueillera deux autres concerts, celui du duo Chavet, guitare/saxophone et la prestation de la pianiste Anne Wolf en quartet dans le projet " Wolf in the Wood " qui revisitera des standards aux couleurs de bossa-nova, boléro, gospel, mambo, samba ou swing. Un jazz festif en quelque sorte pour rester fidèle au fil rouge de gaieté délibérément choisi pour l’édition 2020 du Festival. Au total, ce dernier accueillera huit concerts répartis en six soirées musicales.

Infos et réservations obligatoires : jazzaverviers.be

Articles recommandés pour vous