150 cyclistes ont manifesté sur le rond-point des Chiroux à Liège

© Belga

30 juil. 2021 à 19:50Temps de lecture1 min
Par Belga

Environ 150 cyclistes ont mené vendredi soir un sit-in au rond-point des Chiroux à Liège, en réaction à une altercation ayant opposé, le 20 juillet dernier, un cycliste à un automobiliste. Le cycliste souffrait de plusieurs fractures et côtes cassées.

L'altercation avait eu lieu sur la piste cyclable de la rue André Dumont (entre le pont Kennedy et le rond-point des Chiroux) alors que le cycliste avait fait remarquer à l'automobiliste qu'il était stationné sur la bande réservée aux vélos. L'automobiliste s'est énervé et aurait volontairement renversé le cycliste avec son véhicule.

En réaction à cet incident, des cyclistes liégeois avaient annoncé leur intention de se rassembler ce vendredi au rond-point des Chiroux, à l'occasion du rendez-vous mensuel de la Masse Critique.

Le bourgmestre réagit

Au lendemain de l'annonce de cette action, le bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, précisait qu'il entendait prendre rapidement des mesures à l'endroit où s'est produit l'accident. Des potelets y seront ainsi prochainement installés pour empêcher physiquement le stationnement, bien que déjà interdit par la signalisation.

Du côté des participants, on apprécie la réaction rapide du bourgmestre, mais on attend que le geste se joigne à la parole. "Il y a un problème de fond à résoudre vis-à-vis du stationnement sauvage sur les trottoirs et les pistes cyclables", a souligné Xavier Jadoul, cycliste liégeois.

Selon ce dernier, le placement de potelets serait un bon début. "Il y a deux ans, nous avions installé des bacs qui ont été enlevés. C'est malheureux qu'il y ait un événement dramatique pour espérer que les choses bougent? Alors si ça se limite à trois potelets, ce sera décevant. Ce que l'on souhaite, c'est un changement de cap en matière de mobilité douce."