RTBFPasser au contenu
Rechercher

19.000 poules à sauver de l’abattoir à Virelles

11 déc. 2021 à 13:42Temps de lecture1 min
Par Mathieu Van Winckel

L’appel est lancé par l’éleveur lui-même sur les réseaux sociaux. Ses 19.000 poules doivent partir à l’abattoir pour faire de la viande le 19 décembre. D’ici là, les particuliers sont invités à venir acheter quelques poules à la ferme des Saveurs du Bois de Virelles pour leur éviter une fin de vie précoce. "Tous les quinze mois, on envoie tout le monde à l’abattoir et on rachète 19.000 nouvelles poulettes", explique Steve Charon. "Après 15 mois, la rentabilité de la ponte n’est plus la même. Et on ne peut pas se permettre de n’en remplacer que quelques-unes. On doit tout vider, tout désinfecter à chaque fois."

© Tous droits réservés

Et tous les quinze mois, Steve lance le même appel aux particuliers. "Les gens peuvent venir chercher des poules pour trois euros. Ça leur évite l’abattoir et moi ça me fait une plus grosse marge. En faire de la viande ne me rapporte qu’environ un euro la bête." À chaque cycle, 2 à 3000 poules partent vers des jardins. Les particuliers ont déjà bien flairé la bonne affaire. Il y a aussi un peu de pitié. "Autant leur offrir encore un peu de bon temps", explique un Liégeois qui a fait la route ce matin. "Chez moi j’ai plusieurs hectares et elles vont pouvoir gambader."

Les poules vont probablement avoir besoin d’un petit temps d’adaptation. Ces animaux n’ont jamais vu la lumière du jour. Entassés à 19.000 dans un hangar. Avec des tapis roulants automatiques qui emportent leurs œufs. On est dans l’élevage intensif. Et les grands espaces risquent de désorienter les gallinacés.

© Tous droits réservés

Sur le même sujet

Incourt: sauvetage miraculeux d'un chien enseveli sous terre

Regions

Articles recommandés pour vous