RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

1er mai : Ecolo veut protéger les ménages contre la vie chère

01 mai 2022 à 18:39Temps de lecture2 min
Par Belga

Ecolo a plaidé dimanche pour des mesures qui soulagent les ménages face au coût de la vie. Il réclame notamment une contribution des plus riches et une taxation des profits excessifs des entreprises.

Les Verts n’avaient pas organisé de meeting de 1er mai mais étaient présents à Liège, Charleroi et Bruxelles où ils avaient installé un stand dans le cadre de la Fête du travail organisée par les Mutualités socialistes et la FGTB au Mont des Arts.

"On est dans une situation de crise et une grande partie de la population est en grande difficulté. Parfois, les factures de régularisation de consommation d’énergie représentent pas loin d’un mois de salaire. A situation exceptionnelle, il faut une réponse exceptionnelle. Notre proposition de contribution vise les 4-5% les plus riches pour une redistribution vers 95-96% de la population", a expliqué le co-président d’Ecolo Jean-Marc Nollet.

La mesure est comparable à celle proposée par d’autres partis à gauche, soit un prélèvement d’1% ou 1,5% sur les patrimoines de plus d’un million d’euros. A droite, le MR y est opposé car, affirme-t-il, c’est la classe moyenne qui serait touchée. "Je me réjouis que le CD&V ait fait un pas dans cette direction et je ne comprends pas que le MR bloque alors que c’est une mesure qui va aider les classes moyennes. Le MR devient-il le parti qui protège les plus riches ?" s’est demandé Jean-Marc Nollet.

Les revendications écologistes visent également à augmenter les salaires et les allocations sociales. Ecolo cible la loi de 1996 qui, telle qu’elle a été réformée en 2017, bloque une augmentation des salaires hors indexation. Là encore, les partis libéraux mais également le CD&V n’y sont pas favorables même si ce dernier n’exclut pas une approche secteur par secteur. "Il faut revenir à la loi de 1996 et supprimer celle de 2017, et permettre une négociation dans les secteurs. Là où il y a des moyens – les banques, les Gafa, l’énergie, etc. — il y a une marge de négociation. Il n’y a pas d’obligation. Je ne comprends pas pourquoi les libéraux s’opposent à la liberté de négocier", a souligné M. Nollet.

Les Verts réclament encore une revalorisation des pensions, entre autres, en assimilant le temps partiel au temps plein pour prendre en compte la situation de nombreuses femmes, ou de faire reculer les inégalités de genre en particulier sur le plan salarial.

 

Sur le même sujet

Pour Jean-Marc Nollet, co-président d’Ecolo : "la priorité n’est pas au surinvestissement dans l’armée", le social doit être prioritaire

Belgique

Articles recommandés pour vous