Regions Liège

20 ans après sa transformation, l’abbaye de Stavelot s’expose

L’exposition donne à voir l’avant, le pendant et l’après de la restauration.

© Abbaye de Stavelot

L’abbaye de Stavelot fête les 20 ans de sa profonde rénovation, des travaux qui ont profondément transformé le site et contribués à une certaine relance économique de la localité. 20 ans plus tard, une exposition accessible gratuitement retrace la métamorphose de l’abbaye stavelotaine.

Tout autour du jardin du cloître de l’abbaye, des panneaux largement illustrés. L’exposition n’est pas grande, mais elle rappellera de nombreux souvenirs à ceux qui ont connu le site avant sa transformation. " Cette exposition retrace en fait l’avant-après des travaux de l’abbaye de Stavelot et du site abbatial. On a eu une vaste documentation, avec de nombreuses photos. C’était un chantier assez extraordinaire ", explique Murielle Denis, scénographe.

Un vaste chantier pour un projet élaboré par deux architectes régionaux. Luc Dutilleux est l’un d’eux et pour lui, le projet n’est pas encore totalement abouti : " Pas encore à 100 pc abouti du fait qu’il y a encore des espaces disponibles, notamment au 1er étage de l’aile Est. Il y a encore 300 à 400 m² disponibles. Il y a aussi la cour d’honneur qui doit être encore retravaillée, mais il y a aussi un regard positif sur la bonne évolution de choses et la durabilité de l’intervention ", se réjouit-il.

Cette transformation n’aura pas été simple. Il aura fallu aussi briser certains tabous dont se rappelle Norbert Nelles, le deuxième architecte du projet : " On est arrivé à faire passer des choses qui n’étaient pas toujours évidentes. Par exemple, l’hôtel de ville. On devait le déménager. Il y avait des propositions pour le mettre à l’extérieur de la ville et nous, on a dit : attendez, il y a une opération de rénovation urbaine sur la place Saint-Remacle (cœur de la ville). L’hôtel de ville il doit être là ", précise-t-il.

Le pari de la relance

L’abbaye de Stavelot, c’est aujourd’hui entre 45.000 et 50.000 entrées payantes par année, vraisemblablement plus de 100.000 visiteurs non payants, le site étant accessible gratuitement à l’exception de ses trois musées.

La volonté lorsque la Région wallonne a repris le site pour le rénover et le transformer, c’était aussi de lui donner pour mission de contribuer de manière importante à la relance économique de Stavelot. Et pour Patrick Mignon, le directeur du site, le pari est réussi : " De mon point de vue oui puisque cette abbaye génère un maximum de fréquentation. Ces gens se promènent chez nous et vont manger chez nous ou sur les terrasses de l’horeca stavelotain, mais pas seulement. Ils vont aussi faire des achats. Je considère vraiment que c’est un pari réussi parce que je vois la chose comme étant celle d’une région. Je considère toujours que quand on va quelque part en vacances, on ne fait pas une ville puis on revient. On fait une visite de la région. Et Stavelot fait partie de cette région, de cette ancienne principauté de Stavelot-Malmedy. Nous avons ce caractère culturel et touristique, plus authentique aussi car Stavelot n’a pas été bombardée comme d’autres qui ont dû se reconstruire. Il y a donc plus d’anciennes maisons. C’est un pari réussi ", constate-t-il.

L’exposition est à voir gratuitement jusqu’à fin décembre.

Le regard sur l'abbaye de l'architecte Norbert Nelles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le regard sur l'abbaye de l'architecte Luc Dutilleux

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Bilan, projet et rôle de l'abbaye, par son directeur Patrick Mignon

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous