C'est vous qui le dites

20 ans sans que personne ne remarque rien, est-ce concevable ?

© Getty Images

16 févr. 2022 à 10:55Temps de lecture2 min
Par C'est vous qui le dites

À Charleroi, un homme se retrouve au tribunal pour avoir violé sa femme et ses beaux-enfants pendant 20 ans. Les faits qu’il a pour l’instant reconnus se sont déroulés de 2000 à 2021 avant d’être dénoncés par un des enfants victimes, devenus aujourd’hui jeunes adultes. Sudinfo qui parle de ce dossier ce matin a fait le choix de ne pas évoquer les détails sordides de l’affaire, mais relaie la description qu’une des victimes fait de son beau-père : " moitié Marc Dutroux, moitié Adolphe Hitler ". Dans ce dossier, la police a saisi du matériel informatique ou des milliers de photos et vidéos des actes commis pendant ces 20 ans ont été retrouvées.

20 ans sans que personne ne remarque rien, c’est concevable ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

Getty Images

"Cela a duré des années"

Linda, un auditeur de Blegny, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "J’ai vécu la même chose. J’ai vécu avec un beau-père qui violait ma sœur, qui m’a touchée et qui nous a fait vivre un enfer. Cela a duré des années et personne n’a vu que ma sœur était devenue très agressive à l’école, elle a commencé à se droguer et elle n’a jamais su oublier ce qu’il s’est passé. On avait tellement peur de lui qu’on n’osait rien faire et maman ne disait rien, ça a été un enfer."

Pony Stocker / EyeEm

"Le grand-père avait sa main dans la culotte d’une petite fille"

Depuis Gosselies, Magali nous rapporte son témoignage : "La fille de mon mari a été abusée par son grand-père, ainsi que plusieurs autres petites filles de la famille. On l’a découvert lors d’un jour de pêche, où des passants ont remarqué que le grand-père avait sa main dans la culotte d’une petite fille. C’est une catastrophe, ça durait depuis des années et on a retrouvé des photos et des vidéos, il droguait ou payait les enfants. Il est maintenant condamné à 14 ans de prison."

Getty Images

"Sa maman lui a dit de se taire"

À Evere, Carine conclut le débat avec son témoignage : "Mon petit-fils de 8 ans est en garde alternée et au hasard d’une conversation avec son papa, il a avoué que son demi-frère abusait de lui sexuellement. Le papa l’a questionné, enregistré, a porté plainte et lui a demandé s’il l’avait dit à quelqu’un. Il en avait parlé à sa maman qui lui a dit de se taire. Aujourd’hui, il y a une instruction en cours, ça prend beaucoup de temps. Le demi-frère a été écarté, il est placé dans un centre spécialisé pour enfants à problème, mais elle continue la garde alternée."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Sur le même sujet

Max, le fils d'Aurélie, est albinos : "Sa différence en a fait un enfant super cool"

Vidéo

À partir de quand n’y a-t-il pas consentement ?

C'est vous qui le dites

Articles recommandés pour vous