Icône représentant un article audio.

Rock's League

2009, Bruce Springsteen et l’E Street Band font vibrer le Super Bowl !

Retrouvez Rock’s League le jeudi à 8h45 dans Coffee On The Rocks sur Classic 21, votre radio Rock’n’Pop !

1er février 2009, le Stade Raymond James à Tampa en Floride, une de ces rares journées où la vie s’arrête aux Etats-Unis. Ce jour-là, c’est le Superbowl ! ZE événement majeur aux States, les Arizona Cardinals affrontent les Pittsburgh Steelers.

L’année précédente, après le show de Tom Petty, Jon Landau, le manager de Springsteen, envoie un message sur le Blackberry du responsable de la programmation de la NFL pour le féliciter et lui notifier l’intérêt du Boss pour le créneau. Et Springsteen va aller à fond dans l’idée ! Répétitions forcées avec le E Street Band, Paroles de chansons modifiées pour la circonstance. Par exemple dans ''Glory Days'', le baseball player deviendra un Quarterback. Il ajoutera aussi une chorale gospel sur ''Working on a Dream''.

Loading...

Mais pour le Boss, l’intérêt était ailleurs et comme il l’annoncera en conférence de presse d’avant-match, " Nous avons aussi nos raisons mercenaires ". En effet, l’album ''Working on a Dream'' était sorti quelques jours avant le Superbowl et l’exposition maximale valait bien tous ces efforts.

Loading...

''Working on a Dream'' sera n°1 dans les Charts et le show sera vu par 98,7 millions de personnes, record de l’époque pour le Superbowl. Un show évidemment très réussi avec en set-list : “Tenth Avenue Freeze-Out”,  “Born to Run”, '' Working on a Dream'' et en bouquet final “Glory Days”.

Loading...

Sur le même sujet

Joe Strummer, le frontman de Clash, devenu adepte de la course à pied

Rock's League

Meat Loaf grand adepte de Foot et de Fantasy Baseball League !

Rock's League

Articles recommandés pour vous