22.854 panneaux solaires à Saint-Denis : les villageois n'en veulent pas

22.854 panneaux solaires à Saint-Denis: les villageois n'en veulent pas

© Tous droits réservés

09 oct. 2020 à 16:39Temps de lecture1 min
Par Maxime Dumoulin

Le but est d’installer un vivier d’énergie verte, mais les habitants de Saint-Denis sont contre. Contre l’arrivée de 22.854 panneaux photovoltaïques sur une parcelle de 11 hectares, jusqu’ici laissée à l’état naturel.

Ces panneaux, si les démarchent aboutissent, devraient élire domicile entre la rue de la Petite Bruyère (Obourg), la rue du Bois d’Hayon (Saint-Denis) et la rue de la Brisée (Saint-Denis). Une initiative conduite par l’entreprise Perpetum Enery. Le nom vous dit quelque chose ? L’entreprise est en effet aux commandes du plus grand rassemblement de panneaux solaires en Wallonie, sur le parking du parc animalier Pairi Daiza (62.750 panneaux).

De nombreux riverains mènent aujourd’hui campagne pour faire avorter ce projet qui nuirait gravement, disent-ils, au caractère rural de leur localité. Certains habitants sont écœurés. Eux qui, en achetant leur bien, se pensaient en sécurité vu la dénomination de la parcelle "'zone de dépendance d’extraction". Pas un ne s’attendait à voir s’installer un champ de panneaux photovoltaïques, comme nous l’expliquent les riverains à l’initiative d’une pétition. Pétition qui rassemble, à l’heure d’écrire ces lignes, près de 700 signatures.

L’enquête publique s’est ouverte le 30 septembre et prendra fin le 14 octobre.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous