RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Moteurs Endurance

24 Heures du Mans : Cette fois, l'équipe belge WRT "ne veut pas s'arrêter" après le scénario de l'an dernier

24 Heures du Mans : L'équipe belge WRT "ne veut pas s'arrêter" après le scénario de l'an dernier

24 Heures du Mans

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 juin 2022 à 09:22Temps de lecture3 min
Par Cédric Lizin et Christophe Zenko

L'équipe belge WRT, qui aligne trois voitures (des LMP2) aux 24 Heures du Mans, visera comme l'année dernière la victoire dans cette catégorie très disputée.

Vincent Vosse et ses troupes ont gagné Le Mans l'an dernier en LMP2 et restent sur une victoire dans cette catégorie lors des 6 Heures de Spa, la dernière épreuve disputée dans le cadre du Championnat du Monde d'Endurance (WEC), où ils ont également eu le bonheur de monter sur la troisième marche du podium du classement général grâce à l'équipage de l'Oreca 07 - Gibson #31 de Robin Frijns - auteur de la pole position en surclassement jeudi soir -, René Rast et Sean Gelael.

Où s'arrêtera l'équipe hennuyère WRT, qui a remporté le titre et les 24 Heures du Mans en LMP2 l'an dernier dès sa première saison dans la discipline ?

"Le but, c'est de ne pas s'arrêter !, a souri Vincent Vosse au micro de la RTBF. Parce que c'est ce qu'on a fait l'an dernier quand on occupait les deux premières places dans le dernier tour. Une de nos deux voitures s'était arrêtée, et cette fois, on va essayer de ne pas s'arrêter en si bon chemin. Partir depuis la première place en LMP2, c'est plus confortable, mais les qualifications, ça ne veut pas dire grand-chose. Beaucoup de choses peuvent arriver en course, on le sait tous ! Chaque voiture va faire sa propre course, on en a trois, il y en a 27 dans la catégorie LMP2. La course va comme toujours se jouer sur des petits détails. Le général ? On ne se focalise pas là-dessus, on joue dans notre catégorie, et on verra ce qu'il se passe à la fin."

Articles recommandés pour vous