Icône représentant un article video.

Moteurs

24H de Spa - "A la fin du vibreur, c'est comme un mur" : le directeur de course détaille les limites de la piste

"A la fin du vibreur, c'est comme un mur" : Alain Adam, directeur de course, détaille les limites de la piste

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

30 juil. 2022 à 19:42Temps de lecture4 min
Par Maxime Berger avec Cédric Lizin

A côté des nombreuses crevaisons durant le début des 24H de Spa, un autre fait a émaillé les premières heures de l'épreuve, à savoir les limites de la piste. Nous avons tendu notre micro à Alain Adam, directeur de course, afin de repréciser le règlement.

"La règle de base, c'est que la piste est limitée par deux lignes blanches et il faut rester en contact avec la piste. A l'intérieur des lignes ou à l'extérieur. Dans ce cas, tant qu'on est en contact avec la piste, pas de problème. Avec les modifications apportées au circuit, si on déborde la ligne blanche, la voiture se retrouve dans le bac. Ce n'est pas possible car on va ramener des graviers... donc on a changé les règles. On a décidé qu'à la fin du vibreur, c'était comme un mur. Les voitures ne vont pas plus loin. On a une vingtaine de personnes pour gérer ça, on a mis du personnel dans différents virages. On dispose d'un système informatique où on entre les données et elles arrivent jusqu'au pilote, qui reçoit l'indication 'track limits'. On a aussi un système automatique de calcul des pénalités. J'ai confiance, je pense que ça devrait fonctionner", souligne-t-il.

Et d'ajouter : "Au premier avertissement, cela apparait sur les écrans de chronométrage. Il y a également l'avertissement officiel, c'est un drapeau noir et blanc. A partir du troisième avertissement, on inflige cinq secondes de pénalité. Ensuite c'est cinq secondes, puis encore cinq secondes, puis dix secondes, encore dix secondes, à nouveau dix secondes. Les pénalités sont prises au prochain arrêt au stand."

"En 2021, le vainqueur avait écopé d'un seul avertissement sur la durée des 24H. Le niveau professionnel est haut, les pilotes savent où mettre les voitures. La victoire se joue parfois à quelques millièmes, c'est un sprint de 24H", conclut-il.

24H de Spa : Image d'illustration /
24H de Spa : Image d'illustration / © SRO

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous