Moteurs Endurance

24H de Spa : Le "cannibale" Kevin Estre veut "continuer à gagner pour se faire une place en LMDh"

29 juil. 2021 à 14:30Temps de lecture2 min
Par Cédric Lizin

Le Français Kevin Estre devrait à nouveau être l'un des grands animateurs de la 73ème édition des 24 Heures de Spa-Francorchamps, dont le départ sera donné samedi à 16h30.

Le pilote officiel Porsche Motorsport, qui accumule les succès de prestige en endurance ces dernières années, est également devenu au printemps dernier lors de la séance de qualification des Six Heures de Spa l'homme le plus rapide à boucler un tour du circuit de Spa-Francorchamps en GT (au volant d'une Porsche 911 RSR de la catégorie LMGTE, une voiture plus performante qu'une GT3) en 2:11.219.

"C'est une belle sensation de rouler aussi vite avec une GT à Spa !, se souvient Kevin Estre. Rouler sur ce circuit, c'est fantastique, et lors du week-end du WEC, on avait eu droit à une piste extraordinaire et la voiture était fantastique lors des qualifications. On a pu rouler en 2:11.219, c'est vraiment très rapide pour une GT ici !"

Cette semaine, pas de Porsche 911 RSR pour Kevin Estre, mais bien la Porsche 911 GT3-R de l'équipe allemande Rutronik Racing, qu'il partagera avec Richard Lietz et Sven Müller.

"On est là pour gagner, mais il y a beaucoup voitures qui auront un très bon niveau, comme c'est le cas depuis une dizaine d'années ici. Ce sera difficile, mais le team est très motivé, même s'il n'a pas du tout d'expérience sur ce type de course. Il a toutefois montré sur la Nordschleife et en GT allemand (l'ADAC GT Masters) qu'il pouvait être performant. Je crois qu'on a tout ce qu'il faut pour gagner, mais il faudra tout mettre bout à bout et réaliser une course parfaite pour la gagner. Et ça, ici à Spa, c'est toujours difficile !"

Kevin Estre, qui a gagné la majorité des principales courses réservées aux GT (24 Heures de Spa, 24 Heures du Nürburgring, 24 Heures du Mans dans la catégorie LMGTE Pro...), espère désormais faire partie du programme Porsche en LMDh, qui deviendra - avec le LMH - la catégorie reine de l'endurance dès 2023.


►►► À lire aussi : 2019 : Porsche remporte une édition incroyable des 24 Heures


"Ma motivation principale, c'est de viser la victoire sur toutes les courses que je fais !, reprend le Lyonnais. Sur le court terme, je veux de nouveau gagner les 24 Heures du Mans et le Championnat du Monde (en catégorie LMGTE Pro), puis sur le long terme, je veux essayer de me battre pour la victoire au général aux 24 Heures du Mans et en WEC, on verra si c'est possible dans le futur. C'est mon objectif, et c'est bien de voir beaucoup de constructeurs s'engager en LMDh et en LMH. Je pense que l'endurance a de belles années devant elle. Le Mans, Daytona... ça va être vraiment très sympa à partir de 2023 ! Mais nous sommes de nombreux pilotes sur le marché, il va falloir se faire une place. C'est pour ça que c'est bien de gagner des courses en ce moment !"

Kevin Estre à l'arrivée des 24 Heures de Spa 2019
Kevin Estre à l'arrivée des 24 Heures de Spa 2019 © SRO / Dirk Bogaerts Photography

Articles recommandés pour vous