On n'est pas des pigeons

250 Belges sans électricité à Tenerife : victimes d'escroquerie ?

Les glorieuses années à Ten Bel, un parc de vacances d'origine belge à Tenerife, semblent bien lointaines pour ses résidents. Depuis un mois, près de 4 000 personnes sont privées d'électricité, dont 250 Belges. Ils ont payé leurs factures mensuelles à temps au gestionnaire du complexe. Pourtant, l'argent avancé n'a pas été perçu par le fournisseur d'énergie espagnol, Endesa.

Village de vacances Ten Bel à Tenerife.
Village de vacances Ten Bel à Tenerife. © Tous droits réservés

Un mois sans électricité : des conditions de vie difficiles pour les résidents

Fleur Robbrecht témoigne et nous raconte son histoire. Sa famille possède un appartement à Ten Bel depuis 1976. Il y a un an, cette Belge s'étonne du coût élevé des charges communes mensuelles. Après de nombreuses recherches, elle se rend compte que le gestionnaire du complexe de vacances ne paie pas ses factures d'électricité et il fait main basse sur l'argent avancé par les propriétaires. Soit environ 1,8 million d'euros.

Le 29 décembre 2021, la société Endensa coupe l'électricité du parc de vacances. Les résidents doivent se débrouiller et trouver une solution. Ils décident d'investir dans plusieurs générateurs diesel. Le coût est élevé : 4 500€ par semaine pour la location et l'alimentation d'une seule machine. "C'est une situation très difficile pour les personnes là-bas. Notre argent a disparu.", résume Fleur Robbrecht.

La majorité des propriétaires est âgée. Certains ont l'usage d'un appareil respiratoire, d'autres n'ont pas d'autre choix que d'emprunter l'ascenseur. Des services quotidiens devenus hors d'usage. Là-bas, l'électricité est un bien vital. Tous les résidents paient pourtant des charges communes, excepté les appartements appartenant à Ten Bel (soit 286), où aucun frais n'a été facturé. Chaque mois, Fleur débourse environ 278 euros. Ces propriétaires cherchent désormais leur argent.

Certains l'appellent le "Chernobyl de Tenerife"

L'extérieur d'un immeuble au village de vacancesTen Bel à Tenerife.
L'extérieur d'un immeuble au village de vacancesTen Bel à Tenerife. © Tous droits réservés.

Ten Bel possède les infrastructures ainsi qu'une série d'appartements. Ce gestionnaire prend également à sa charge l'entretien et le paiement des services publics pour l'ensemble du complexe. Depuis septembre 2021, les lieux communs se vident et se dégradent. Peu de personnel et peu de touristes y sont encore présents. Des blocs de béton et des plafonds menacent de s'effondrer. Les portes coup de feu et plusieurs lances d'incendie ne sont plus aux normes. De nombreux travaux restent inachevés. Un décor que certains surnomment le "Chernobyl de Tenerife", témoigne Fleur Robbrecht.

Pour s'en sortir, les propriétaires aimeraient reprendre les contrats d'électricité à leurs noms. Mais pour ce faire, il faudrait qu'il y ait plusieurs transformateurs et plusieurs compteurs électriques. Hors, ce n'est pas le cas pour l'instant. Une demande auprès d'Endesa a également été introduite. Elle est pour l'heure restée sans suite.

Un préjudice de 3 millions d'euros pour les propriétaires

L'intérieur d'un immeuble du village Ten Bel à Tenerife.
L'intérieur d'un immeuble du village Ten Bel à Tenerife. © Getty Images

Selon Fleur Robbrecht et sa famille, le tribunal espagnol n’a encore rien fait jusqu'à présent. Aucune enquête sur la fraude ou la corruption au sein de Ten Bel Turismo SL n'a été ouverte. Un audit, introduit par les propriétaires, a cependant été commandé. Les conclusions devraient être dévoilées ce 18 février. Il en ressort déjà que le préjudice envers les propriétaires s'élèverait à 3 millions d'euros, et ce, depuis 2017 seulement. Les faits remontent cependant à bien plus longtemps.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous