31 décembre 2020 : une soirée de la Saint Sylvestre inédite, petit rappel des règles

© Getty Images

31 déc. 2020 à 11:00 - mise à jour 31 déc. 2020 à 15:52Temps de lecture2 min
Par Grégoire Ryckmans

Ce réveillon du 31 décembre 2020 restera dans les mémoires. En raison de la pandémie de coronavirus, les traditionnelles réjouissances de la Saint Sylvestre sont bousculées. Les grands rassemblements, repas entre amis, sorties et feux d’artifice ne sont pas autorisés. C’est donc en petit comité que les Belges passeront les derniers moments de cette année 2020 marquée par le Covid-19.

En effet, le comité de concertation a décidé, le 18 décembre dernier, de ne pas assouplir les règles pour le réveillon du Nouvel An.

Cela signifie que les règles actuellement en vigueur restent d’application, sans exception possible. Le centre de crise a d’ailleurs rappelé ce mercredi 30 décembre que ce réveillon constitue "un moment délicat" et a rappelé que "cette année, le passage à l’an neuf devrait être célébré de façon plus sobre et, en tout cas, en plus petite compagnie". L’objectif de ces mesures est de ne pas subir l’impact de ce réveillon à travers une augmentation des courbes dans les jours qui suivront.

Quelles sont les règles ?

Pour rappel, chaque membre d’un ménage a droit à un contact rapproché et les familles ne peuvent inviter qu’un seul de ces "contacts rapprochés" à la fois sous leur toit.

Il y a une exception prévue pour les personnes seules qui peuvent inviter une personne en plus que leur "contact rapproché" mais ces deux contacts ne peuvent pas être invités en même temps. C’est une petite différence avec le réveillon de Noël du 24 décembre denier lors duquel les personnes isolées étaient autorisées à recevoir deux personnes chez elles simultanément.

En extérieur, les rassemblements ne sont pas autorisés. Seules quatre personnes peuvent se retrouver ensemble dehors. Les enfants ne comptent pas dans ce cas.


►►► À lire aussi : Coronavirus en Belgique : vous n’avez pas lu les dernières mesures ? Voici le récapitulatif domaine par domaine


Les bars et restaurants restent donc fermés tout comme les coiffeurs, salons de beauté etc. Il n’y a pas d’exception pour ce réveillon de la Saint-Sylvestre.

Si vous souhaitez passer un moment festif autour d’un bon menu, il est cependant possible d’aller chercher un repas à emporter chez un traiteur ou dans un restaurant jusqu’à 22 heures.

Les traditionnels feux d’artifice sont également interdits sur tout le territoire belge. L’interdiction s’applique aussi aux petits feux d’artifice lancés par des particuliers depuis une terrasse ou un jardin.

Pas de modification des heures du couvre-feu

Par ailleurs, il n’y a pas d’exception ni d’extension du couvre-feu de 22 heures à 6 heures du matin imposé en Région bruxelloise dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus, lors de cette nuit du passage à l’an neuf.

De son côté, le gouvernement wallon a également décidé, en accord avec les cinq gouverneurs des provinces wallonnes, de prolonger la plage horaire du couvre-feu de 22 heures à 6 heures du matin jusqu’au 15 janvier. Aucune réduction de la durée du couvre-feu n’est donc octroyée pour la nuit du Nouvel an.


►►► À lire aussi : Des réveillons virtuels pour faire la fête, malgré tout


En Flandre, le couvre-feu est d’application de minuit à 5 heures du matin.

Si vous devez vous déplacer pour rejoindre votre réveillon en petit comité, il peut être opportun d’envisager de passer la nuit sur place car les déplacements ne sont pas autorisés lors des heures pendant lesquelles le couvre-feu est d’application.

Et puis, sachez également que plusieurs initiatives sont proposées pour faire la fête et danser à domicile, notamment par Tipik, le festival Tomorrowland ou Jean-Michel Jarre, par exemple.

Quelles sanctions sont prévues en cas de non-respect des règles ?

Les citoyens qui ne comptent pas respecter les règles s’exposent à des amendes de plusieurs centaines d’euros.

Le Collège des procureurs généraux a décidé de serrer la vis concernant les fêtes qui ne respectent pas les règles. Il a rappelé à la mi-décembre que les participants à des soirées "lockdown" seront passibles d’amendes qui seront plus élevées. L’amende de base pour les rassemblements illégaux était de 250 euros. Ce montant est augmenté pour les soirées "lockdown" et est compris entre 250 à 750 euros pour les participants.


►►► À lire aussi : Mesures "corona" : amendes de 250 à 750 euros pour les participants aux "soirées lockdown"


Les organisateurs de ces soirées, s’exposent à des amendes plus importantes : ils risquent une amende qui sera comprise entre 750 et 4000 euros. Le parquet peut également décider de citer directement des personnes devant le tribunal correctionnel.

Pour rappel, la police peut rentrer dans une habitation avec l’accord de l’habitant ou s’il y a "de sérieuses indications" qu’il s’y passe une fête interditeLe Collège des procureurs généraux a également intégré un obstacle supplémentaire à ces contrôles de police à l’intérieur d’une habitation en exigeant une autorisation préalable du procureur du Roi.

A noter encore, l’auteur d’une dénonciation calomnieuse risque amende et peine de prison.

Le centre de crise rappelle les règles pour ce réveillon de Nouvel An 2020

Point-presse covid-19 du 30 décembre : rappel des règles pour le Nouvel An (Antoine Iseux)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous