440 migrants autorisés à débarquer en Italie

© AFP or licensors

31 déc. 2021 à 13:13Temps de lecture1 min
Par Belga

Quelque 440 migrants secourus par un navire de Sea-Watch ont été autorisés à débarquer en Sicile, a annoncé vendredi l'ONG allemande, ce qui porte à plus de 67.000 le nombre d'arrivées dans la péninsule en 2021.

"Les autorités italiennes ont assigné le port de Pozzallo en Sicile comme lieu de débarquement (...) Une semaine après notre première opération de secours, les 440 personnes secourues à bord vont finalement être autorisées à débarquer", s'est réjoui Sea-Watch sur son compte Twitter.


►►► À lire aussi : Sea-Watch récupère 180 migrants en Méditerranée


Le navire de l'ONG, qui patrouille au large de la Libye depuis novembre 2017, fait partie de plusieurs navires affrétés par des ONG pour venir au secours des embarcations de fortune transportant des migrants d'Afrique vers l'Europe.

Cette semaine, le ministère italien de l'Intérieur avait déjà autorisé le Geo Barents, affrété par Médecins sans frontières (MSF) et avec 558 migrants rescapés à son bord, à accoster au port sicilien d'Augusta.

Habituellement, après les procédures sanitaires et administratives, les migrants sont placés en quarantaine.

Selon le ministère italien de l'Intérieur, 67.040 migrants ont déjà débarqué en 2021 en Italie, contre 34.154 en 2020, mais beaucoup moins qu'en 2016, marquée par un nombre record de 181.436 arrivées.

Selon les chiffres du Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) de l'ONU arrêtés au 26 décembre, plus de 114.500 migrants ont réussi à rejoindre l'Europe depuis le début de l'année, se concentrant en Italie, en Grèce, en Espagne, à Chypre et à Malte.

Le HCR estime par ailleurs que 1.839 personnes ont perdu la vie ou ont disparu en tentant la traversée cette année.

 

Sauveteurs et policiers venant en aide à des migrants dont le bateau s'échoue, près de Crotone (Calabre), 3 novembre:

Sur le même sujet

Sea-Watch récupère 180 migrants en Méditerranée

Asile et migration : Sea-Watch sauve plus de 400 migrants en Méditerranée en deux jours de temps

Articles recommandés pour vous