45 dollars le kilo de bananes, la Corée du Nord dans une situation alimentaire tendue

© APTN

17 juin 2021 à 13:56Temps de lecture2 min
Par Esmeralda Labye

Il est rare que Kim Jong Un reconnaisse une pénurie alimentaire. Ce mercredi pourtant, il l’a fait. Son pays devrait manquer de 1,35 million de tonnes de nourriture cette année.

Une " situation alimentaire tendue " a expliqué le leader nord-coréen. La Corée du Nord aura du mal à maintenir ses approvisionnements alimentaires, les rapports indiquent que les prix des produits de consommation courante montent en flèche.

Le pays toujours soumis à de multiples sanctions internationales est depuis longtemps la proie de graves pénuries alimentaires.

© APTN

Ce mercredi lors d’une réunion plénière du Comité central du Parti des travailleurs au pouvoir, Kim Jong Un a affirmé que la situation économique s’était améliorée, avec une augmentation de la production industrielle de 2% par rapport à l’année précédente tout en reconnaissant avoir rencontré une "série de difficultés" en raison de nombreux "défis" à relever.

"La situation alimentaire est désormais tendue car le secteur agricole n’a pas pu atteindre son objectif de production de céréales en raison des dégâts causés l’an dernier par les typhons", a-t-il déclaré.

Au cours de l’été 2020, des milliers de maisons et de terres agricoles ont été détruites par des typhons qui ont été accompagnés d’inondations.

L'homme fort de Pyongyang a appelé à l’adoption de mesures afin de minimiser les conséquences de ces catastrophes naturelles, affirmant que s’assurer de "bonnes récoltes" était une "priorité de premier plan".

Lors de cette réunion, la "situation durable" de la pandémie de coronavirus a aussi été évoquée. Le régime soutient que l’épidémie n’est pas arrivée sur son sol, ce dont doutent nombre d’experts.

© APTN

A noter qu’un montage photo suscite de nombreuses réactions. On y voit le leader nord-coréen visiblement fort amaigri.

images de Pyongyang le 17 juin 2021

Corée du Nord : images de Pyongyang le 17 juin 2021

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Vers « une nouvelle Marche forcée » ?

Le commerce avec Pékin, premier soutien économique et diplomatique du régime, s’est réduit à peau de chagrin.

Le leader nord-coréen a appelé ses lieutenants à "mener une nouvelle "Marche forcée", plus dure encore, afin d’aider la population face aux difficultés, ne serait-ce qu’un peu".

La "Marche forcée" est l’expression employée pour désigner la famine des années 1990 qui a fait des centaines de milliers de morts, à la suite de la réduction de l’aide de Moscou après l’effondrement soviétique.

Il est "très probable" que la pandémie ait "aggravé" la situation humanitaire au Nord, où 10,6 millions de personnes sont dans le besoin, a récemment estimé le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) de l’ONU.

© APTN

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous