RTBFPasser au contenu
Rechercher

La Grande Forme

5 choses à savoir au sujet des groupes sanguins

03 mars 2022 à 14:30Temps de lecture3 min
Par Sophie Businaro

À quoi servent les groupes sanguins ? Combien en existe-t-il ? Quelle est l'influence de notre groupe sanguin sur d'éventuelles maladies ? Éléments d'information avec le Pr Véronique Deneys, directrice de la banque de sang aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Un groupe sanguin est un ensemble de propriétés qui permet de classer les individus pour définir une compatibilité optimale lors d'une transfusion de sang. Il existe 8 groupes sanguins principaux qui sont les plus importants en matière de transfusion : A+, A-, B+, B-, O+, O-, AB+, AB-.

"On est obligé de bien connaître le groupe sanguin d'une personne qui doit être transfusée parce qu'on ne peut pas transfuser le sang de n'importe quel individu à n'importe quelle autre personne. Autrement, on risque des réactions transfusionnelles très importantes donc il est impératif de compatibiliser le sang pour faire en sorte que la transfusion se passe au mieux et soit efficace" explique le Pr Véronique Deneys, directrice de la banque de sang aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Avant d'ajouter qu'il n'est pas nécessaire d'avoir une carte de groupe sanguin sur soi étant donné qu'aucune banque de sang ne se fierait à cette carte, et qu'avant toute transfusion, le groupe sanguin est contrôlé ainsi que la compatibilité avec la poche qu'on veut transfuser.

Transfusion d'urgence

  • Accident de roulage, de la voie publique ou encore une chute ; portion non-négligeable de patients qui doivent être transfusés en urgence
  • Les situations hémorragiques au bloc opératoire
  • D'autres indications moins connues comme une hémorragie digestive ou un problème de rupture d'anévrisme de l'aorte 

"Pour être sûr de connaître le groupe sanguin du patient, on le fait sur deux prélèvements à des moments différents. Puis, on vérifie si dans le sang de la personne qui doit être transfusée, il n y'a pas d'anticorps susceptibles de reconnaître le sang transfusé et provoquer une réaction transfusionnelle. Cela prend 15 minutes pour le groupe sanguin et environ 45 minutes pour la recherche des anticorps... Mais en situation d'urgence, on n'attend pas la recherche des anticorps et on délivre du sang de groupe sanguin O et du plasma de groupe sanguin AB" souligne le Pr Deneys.

Donneur universel

  • Don de plasma

Donneur universel : groupe AB

Receveur universel : groupe O

  • Don de sang

Donneur universel : groupe 0-

Receveur universel : groupe AB+

En ce qui concerne les plaquettes, la compatibilité est moins stricte, "mais on essaye toujours de donner le même groupe sanguin que celui du receveur et si ce n'est pas possible, on en met un autre."

Getty images

Les bonnes pratiques transfusionnelles

Une fois qu'on a piqué dans une veine pour y injecter le sang, il est impératif de surveiller l'apparition éventuelle d'une réaction indésirable chez le receveur, ce pourquoi dans les premières minutes, la transfusion est relativement lente puis, un peu plus rapide. Transfuser du sang prend entre 2 et 4h maximum.

Que faire en cas d'erreur ?

La première chose à faire est de communiquer rapidement entre la banque de sang et la personne qui a effectué la transfusion.

"On voit bien dans les rapports d'hémovigilance que ça peut arriver. Il faut alors surveiller le patient très précautionneusement et vérifier l'apparition de réactions indésirables très rapidement. Par exemple, si on se trompe de groupe sanguin pour une transfusion de globules rouges, un des gros risques est de provoquer une insuffisance rénale donc dans ces cas-là, on doit administrer beaucoup de liquide en voie intraveineuse pour éliminer cette transfusion.

Le risque zéro n'existe pas !

En transfusion, le risque zéro n'existe pas ! D'un point de vue infectieux, le risque résiduel se situe aux alentours de 1 sur entre 3 et 5 millions. Compte tenu du nombre de poches transfusé en Belgique, c'est un cas évalué à un cas sur 5 à 6 ans. Le plus grand risque à l'heure actuelle est de se tromper de patient et la façon de prévenir ce risque c'est une identitovigilance ; contrôler l'identité du patient de façon relativement stricte."

Tout savoir sur les groupes sanguins

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Influence du groupe sanguin sur d'éventuelles maladies

  • Le Covid-19

Les patients du groupe sanguin A sont plus à risque de faire des formes sévères de la maladie. C'est lié à des anticorps qui provoquent des réactions croisées ou des anticorps qui ne sont pas présents chez les patients de groupe A : "C'est néanmoins un facteur confondant, ce n'est pas parce qu'on est de groupe A qu'on va systématiquement faire une forme sévère. De même que ce n'est pas parce qu'on est de groupe B, qu'on n'est pas à l'abri d'aller aux soins intensifs si on a le Covid."

  • Les ulcères gastriques

Ils sont plus fréquents chez les sujets de groupe sanguin O.

  • Les cancers de l'estomac

C'est plus fréquent chez les sujets de groupe A.

"Mais à nouveau, il n'y a pas de lien de cause à effet direct pour ces différents constats", conclut le Pr Deneys.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...
Loading...

Sur le même sujet

"J’ai des nausées le matin mais je ne suis pas enceinte, à quoi cela peut être dû ?"

La Grande Forme

Préménopause : comment reconnaître les premiers symptômes ?

La Grande Forme

Articles recommandés pour vous