5% de tests positifs et un tiers des nouvelles hospitalisations : à Bruxelles, la situation se dégrade à nouveau

Coronavirus en Belgique ce 11 septembre : suivez la conférence de presse du centre interfédéral dès 11h

© © Tous droits réservés

11 sept. 2020 à 07:59 - mise à jour 11 sept. 2020 à 09:46Temps de lecture4 min
Par P.V.

Comme tous les deux jours, le Centre interfédéral de crise tient ce vendredi 11 septembre à 11h une nouvelle conférence de presse afin de présenter les dernières évolutions de l’épidémie de coronavirus en Belgique.

877 nouvelles contaminations au coronavirus ont été enregistrées ce jeudi 10 septembre en Belgique, un chiffre en importante hausse par rapport aux semaines précédentes. Sur les chiffres consolidés, le nombre moyen d’infections au coronavirus est ainsi passé à 547,4 par jour entre le 1er et le 7 septembre, indique vendredi l’Institut de santé publique Sciensano dans son bulletin épidémiologique quotidien. Cela représente une hausse de 22% par rapport à la période de sept jours précédente.

Cette augmentation correspond au retour des vacances d’été, à la reprise des contacts en entreprise et la rentrée des classes, note le porte-parole du centre interfédéral, Yves Van Laethem. La valeur du taux de reproduction Rt est de 1,25, soit une petite augmentation. "Il faut rester vigilant pour que ce chiffre ne s’emballe pas", rappelle l’épidémiologiste.

Augmentation chez les jeunes

Le nombre de tests effectués est de 25 à 30.000 par jour, un chiffre nettement supérieur aux 20.000 tests d’août. Le taux de positivité est stable : 2,7% des tests sont positifs. "Cela montre qu’il n’y a pas d’explosion de la présence du virus dans la société", note Yves Van Laethem.

L’épidémiologiste remarque une augmentation des cas chez les jeunes. Selon lui, cela démontre qu’un certain nombre de mesures ne sont pas prises. "Il faut faire attention à ce que cette augmentation ne se transpose pas chez les personnes plus fragiles, plus âgées, rappelle-t-il, car elles sont plus susceptibles d’être hospitalisées. Il faut prendre un maximum de précaution lorsqu’on côtoie une personne âgée : se laver les mains, ne pas rendre visite si on se sent malade, garder ses distances et éventuellement garder un masque si c’est possible."

Nette différence entre l’ouest et l’est de la Belgique

Le plus grand nombre absolu de cas est toujours dans la région de Bruxelles-Capitale, avec 140 nouvelles infections par jour en moyenne, une augmentation de 20% par rapport à la semaine précédente. Il faut rappeler que c’est dans cette région que l’on fait le plus grand nombre de tests (18 pour 1000 habitants), mais que le taux de positivité est deux fois supérieur à la moyenne du pays, avec 5% de tests positifs. En deuxième position vient Anvers, avec 106 cas positifs en moyenne par jour, une augmentation de 30% par rapport à la semaine précédente.

Le centre interfédéral note une nette différence entre l’ouest et l’est du pays : il y a une plus forte hausse dans les provinces de Flandre Orientale et Occidentale, de Hainaut et de Brabant wallon, tandis qu’à l’inverse, on observe une stabilisation voire une diminution à l’est.

Les hospitalisations en hausse, mais les décès toujours en baisse

23 nouvelles admissions à l’hôpital ont également été comptabilisées en 24 heures, comme la veille, un chiffre stable. Mais avec 40 hospitalisations enregistrées la le 8 septembre, la moyenne sur les chiffres consolidés repasse de 15 admissions/jour (110) à 22 pour la semaine du 4 au 10 septembre (156), par rapport à la semaine du 28 août au 3 septembre, soit une augmentation de 41% (le tableau de bord de Sciensano affiche, lui, l’évolution par rapport à une période plus ancienne, au contraire du bulletin épidémiologique). Un tiers de ces admissions ont eu lieu à Bruxelles, suivie par Anvers et la Flandre Orientale.

Aucun décès lié à l’épidémie n’a par contre été rapporté durant les dernières 24 heures. Le Covid-19 a causé la mort de 9917 personnes en Belgique. Sur la semaine passée, le nombre moyen de décès était de 3 par jour, soit une légère baisse par rapport au taux de la semaine précédente (4 par jour).

Coronavirus en Belgique : bilan en hausse par rapport aux semaines précédentes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Le porte-parole a rappelé l’importance de continuer à appliquer les mesures contre la propagation du covid-19 : avoir une bonne hygiène des mains, respecter les distances, porter un masque lorsque c’est possible. "On sait que la courbe des infections peut s’élever très rapidement et s’emballer, note Yves Van Laethem. On peut avoir un doublement des cas tous les trois jours en cas de vitesse maximale de transmission."

A l’inverse, la diminution est variable mais toujours plus lente, prévient-il. "Il vaut mieux toujours prévenir que guérir et donc éviter que cet emballement se passe pendant trop longtemps", conclut l’épidémiologiste.

Coronavirus en Belgique : l'importance de respecter les mesures

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Face à l'augmentation des cas, le porte-parole du centre interféral Antoine Iseux a réaffirmé l'importance de "construire le barrage contre le virus". A la veille du week-end, il note qu'il faut essayer d'appliquer plus loin les recommandations et redoubler de prudence. "Nous avons plus tendance à respecter dans un environnement organisé, mais il ne faut pas changer de ligne de conduite à la maison, le week-end", rappelle-t-il.

Par ailleurs, Antoine Iseux a noté qu'il fallait faire attention de ne pas avoir "des réactions négatives" par rapport aux personnes atteintes du covid-19, ne pas les stigmatiser ou minimiser leur situation. "Il faut être là pour les soutenir, les encourager à respecter ces mesures", dit-il. Enfin, il a rappelé que pour le week-end, de nombreuses personnes ont hâte d'assister à des représentations culturelles ou des manifestations sportives. "Ces secteurs ont besoin de notre soutien", affirme le porte-parole.

Loading...

Articles recommandés pour vous