6 mois de prison avec sursis confirmés par la cour d'appel pour le gérant de RichMeetBeautiful

Pancarte objet du litige près de l'université de l'ULB
28 avr. 2021 à 09:46 - mise à jour 28 avr. 2021 à 09:46Temps de lecture1 min
Par Tom Denis

Les sanctions pénales de première instance sont confirmées en appel dans ce procès qui avait mobilisé l’opinion publique en septembre 2017.

Le tribunal réaffirme donc la décision prise il y a deux ans à l’encontre de RichMeetBeautiful et son gérant. En effet, en première instance le Norvégien, Sigurd Vedal, avait été reconnu coupable d’incitation à la prostitution et condamné à 6 mois de prison avec sursis.

Rappel des faits

C’est un panneau publicitaire installé près du campus de l’ULB qui avait fait scandale à l’époque. La publicité incitait les étudiantes à surfer sur un site internet qui laissait entendre qu’elles pourraient rencontrer des hommes riches et plus âgés. Un bon moyen d’arrondir les fins de mois selon la pub.

Derrière cette campagne se trouve un homme d’affaires norvégien. Il a toujours nié les accusations d’incitation à la prostitution, mais en 2019, le tribunal n’a pas partagé sa vision des choses et l’a bien condamné pour ce motif, une peine de 6 mois de prison avec sursis accompagné d’une amende de 20.000 euros. La société qui hébergeait le site écopait, quant à elle, d’une amende de 240.000 euros.

Dommages et intérêts minorés à 1 euro symbolique

L’ULB s’était porté partie civile dans ce procès. Le tribunal avait déterminé un préjudice moral dans son chef et demandé à l’accusé de dédommager à hauteur de 5000 euros l’université. En appel, le juge n’a pas estimé que ce préjudice moral était quantifiable, il l’a donc fixé à un euro.

L’avocat de la défense, Eric Cusas, peut à présent tenter de casser la décision devant la Cour de cassation pour que le procès soit rejugé ultérieurement. "Je vais relire la décision, mais il est probable – s’il y a la moindre prise – que nous irons en cassation", a déclaré l’avocat de RichMeetBeautiful.

Sur le même sujet...

Archive : JT du 08/05/2019

"Rich Meet Beautiful" : 6 mois avec sursis pour le fondateur

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous