RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

75 ans de l'immigration italienne : Frédéric François s'est recueilli au Bois-du-Cazier de Marcinelle

Frédéric François s'est recueilli devant la stèle des victimes de la catastrophe du Bois du Cazier en août 1956

2021 marque officiellement les 75 ans de l’accord charbonnier passé au lendemain de la seconde guerre mondiale entre la Belgique et l’Italie. C’est aussi la date retenue pour officialiser l’anniversaire du lancement de l’immigration italienne vers la Belgique. Ce mardi 25 mai, au Bois du Cazier, un nouveau logo a été présenté pour marquer la date. Son initiateur est Lorenzo Ponzo qui dirige la chaîne de radio Hitalia : "Marcinelle, c’est pour moi l’endroit le plus symbolique qui représente l’Italie en Belgique. Mais c’est aussi un symbole de renaissance, de force, de courage et de dignité. Et c’est pour tout ça mis ensemble qui fait que c’est important d’être ici aujourd’hui."

Pour célébrer les 75 ans de l’immigration italienne en Belgique, un certain Francesco Barraccato a fait le déplacement jusqu’à Marcinelle. Arrivé dans les années 1950 à Tilleur, près de Liège, il est venu au Bois du Cazier pour se souvenir. Et se rappeler que le petit Francesco est devenu le chanteur Frédéric Francois grâce aux sacrifices et à la ténacité de ses parents : " Quand je parle de mon histoire, je parle de l’histoire de la communauté italienne, tout ce qu’elle a vécu. Mais nous devons dire aussi merci à la Belgique. Le pays qui nous a accueillis, qui nous a ouvert les bras et qui nous a offert des possibilités. Des possibilités de développement. Le 75e anniversaire pour moi, c’est un devoir de mémoire grâce à nos parents qui ont immigré et tout laissé pour retrouver leur dignité et donner un avenir meilleur à leurs enfants. La seule chose que je sais c’est que mon père disait qu’aucun de ses enfants ne descendrait jamais dans la mine. Maintenant, je comprends leur souffrance. Mais leur souffrance, ils l’ont acceptée toujours pour nous donner un avenir meilleur. Parce qu’ils avaient des valeurs, les valeurs de la famille. Et pour eux la famille ça passait avant tout. Ils se sont sacrifiés pour nous et on doit leur dire merci, merci, sans arrêt."

Commémorations et célébrations de cet important anniversaire seront encore proposées durant quelques mois au Bois du Cazier à Marcinelle bien sûr mais aussi un peu partout en Belgique.

Sur le même sujet

Accord charbon : "Merci à l’Italie, aux Belges et à l’Europe"

Belgique

Articles recommandés pour vous