RTBFPasser au contenu
Rechercher

Sport - Insolites

9 questions à Sandrine Peelman, 15x championne de Belgique de bowling, dont la 1e fois… à 8 ans

9 questions à Sandrine Peelman, 15x championne de Belgique de bowling, dont la 1e fois… à 8 ans
18 août 2022 à 05:00Temps de lecture2 min
Par Antoine Hick

Nouvel épisode de nos capsules mensuelles "Sportives", visant à mettre en lumière des sportives belges venant de tous les horizons. À l’honneur cette fois-ci, Sandrine Peelman, 15x championne de Belgique de bowling dont la première fois à… 8 ans.

Ambiance rétro au Delva Bowling de Laeken au moment où nous pénétrons les lieux. Peu de joueurs en piste mais quelques habitués qui sirotent un café au bar. Sandrine Peelman nous accueille, prête à revêtir sa tenue de combat pour entamer son entraînement.

Boules spéciales, protège-doigt, essuies contre la transpiration, le moindre détail est pris en compte. C’est parti pour 1h30 d’entraînement lors desquelles les strikes s’enchaînent à vitesse grand V… avant un entretien.

1. Sandrine, dites-nous, comment avez-vous découvert le bowling ?

Parce que mon papa était mécanicien dans un bowling, à l’époque encore sur la place De Brouckère à Bruxelles. Ma mère a suivi, je suis née, cinq ans après j’ai commencé et la suite… ce sont mes enfants.

2. Vous avez donc commencé à cinq ans, pour gagner votre titre de championne de Belgique à quel âge ?

Le premier c’était à l’âge de huit ans et le dernier il y a maintenant trois ans.

3. C’est quoi votre record de points ?

287 en une partie et ma moyenne est de 196 pour le moment.

4. Vous vous entraînez souvent ?

En moyenne, 4-5 fois par semaine, entre 3 et 4 heures par séance.

5. Est-ce qu’on peut vivre du bowling en Belgique ?

Malheureusement, non. Nous nous auto-sponsorisons. Quand on fait un tournoi à l’étranger, nous payons en moyenne à peu près 10.000 euros pour l’hôtel, les frais du tournoi, le transport et la nourriture.

6. Déjà pensé à arrêter à cause de l’argent et des coûts ?

Non, au contraire, je vais travailler un peu plus (NDLR : elle est indépendante) pour pouvoir continuer à jouer.

7. Ce n’est pas trop lourd de transporter vos boules ?

Si. Mes boules doivent passer en soute. Et un sac de bowling de trois boules pèse entre 16 et 17 kilos. Vous n’avez droit qu’à 25. Vous faites comment pour la suite ? Vous ne vous habillez pas sur place (rires).

8. Le bowling, c’est physique ou mental ?

Pour moi c’est 75% de mental et 25% de physique. Il y a énormément de choses à calculer pour savoir comment lancer la boule, où la mettre, sur quelle latte il faut la mettre etc.

9. Dernière question : vous dites quoi à ceux qui prétendent que le bowling n’est pas un vrai sport ?

Qu’ils viennent jouer avec moi. Ils verront ce que c’est, ce n’est pas un sport de café.

Articles recommandés pour vous