900 euros pour ouvrir une porte : les serruriers peu scrupuleux bientôt dehors

La secrétaire d’Etat Eva De Bleeker lance une carte d’identification pour permettre aux consommateurs de reconnaître les serruriers professionnels compétents et honnêtes.
02 sept. 2021 à 13:20Temps de lecture3 min
Par C. Dath avec E. Boever

Un code de bonne conduite pour éviter les serruriers véreux devrait entrer en vigueur dès 2022: de quoi éviter des arnaques très fréquentes selon les témoignages que nous avons recueillis...

Coincé dehors avec la clé sur la porte… à l’intérieur. Cette situation vous est peut-être déjà arrivée. Difficile d’avoir l’esprit clair à ce moment-là et de prendre les meilleures décisions. Et pourtant… S’il avait su, Lucas Moutiaux aurait probablement fait plus de recherches. J’appelle le premier serrurier que je trouve sur Google. On me dit : ‘On arrive en 15 minutes’et ‘Vous aurez un devis sur place’", nous explique-t-il.

C’est au moment où il arrive chez lui que le serrurier dévoile le montant de l’intervention : 780 euros ! " J’ai failli m’évanouir ", se rappelle Lucas. Le professionnel se défend en expliquant que c’est un type de porte spécial et donc, une intervention spéciale. La victime décide de ne pas faire appel à ce serrurier, mais là, nouvelle mauvaise surprise : les frais de déplacement, sans intervention donc, s’élèvent à 165 euros. Finalement, les deux parties trouvent un arrangement, au noir, qui coûte à Lucas 350 euros pour passer la soirée chez lui.

Pressés et stressés, les clients acceptent plus facilement

Des arnaques qui sont fréquentes, si on en croit Test Achats. Nous continuons d’être assaillis de témoignages relatifs aux pratiques contestables des sociétés de dépannage ", écrit l’association de consommateurs belge à ce propos dans un article très récent.

Il y a quelques années, le Journal Télévisé, dans sa séquence Le Scan, avait d’ailleurs réalisé une caméra cachée sur le sujet : "Escroquerie : Les prix excessifs des serruriers" (06/03/2017) :

Escroquerie: les prix excessifs des serruriers

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

A la Fédération des Serruriers de Belgique, on reçoit au moins une plainte par semaine. Les gens sont dans le désarroi parce qu’ils sont en dehors de chez eux. Ils sont prêts à signer n’importe quoi ", réagit son président, Michel Inghels.

Là-dessus, Jean-Paul ne le contredira pas. J’appelle et il me dit : 'Ce sera un déplacement de 500 euros'. Dans le stress de la situation, dans le fait que j’étais pressé, je dis ok ", raconte-t-il. Pourtant, le serrurier n’était pas loin, il est arrivé en moins de trente minutes.

" C’est de l’abus, confirme le président de la Fédération des Serruriers de Belgique. En général, il y a un forfait de déplacement de départ qui varie entre 40 et 60 euros et le kilomètre supplémentaire ne dépasse jamais l’euro. Pendant les heures de bureau, le déplacement et la main-d’œuvre d’ouverture, ça dépasse rarement les 100 euros ".

Chez Jean-Paul, le tarif a explosé. Le serrurier ne parvient pas à ouvrir la porte avec une carte, technique qui ne prend que quelques secondes. Il propose donc de changer le barillet. " Il n’avait pas le bon barillet, se souvient-il. Il n’avait que des barillets de luxe. J’en ai eu pour 900 euros (dont 500 euros de frais de déplacement, ndlr) pour une intervention de 20 minutes. "

Les professionnels ne vont pas demander 800-900 euros pour une porte claquée. Sauf s’ils se déplacent de très très loin", prévient Youssef Mlouki, serrurier vitrier à Etterbeek en Région bruxelloise. Dans le domaine, les tarifs ne sont pas imposés, mais il existe des tarifs conseillés que vous pouvez découvrir sur le site de la Fédération.

Les serruriers véreux bientôt à la porte

Ces pratiques peu scrupuleuses devraient bientôt disparaître. A partir du 1er janvier prochain 2022, les serruriers professionnels devront présenter à leur client une carte d’identification officielle. Ils ne pourront l’obtenir qu’en souscrivant à un code de bonne conduite commerciale et en répondant aux critères d’un label de qualité, grâce à leurs compétences et à leur formation. "Le consommateur pourra demander au serrurier de lui présenter sa carte d’identification, laquelle sera susceptible d’être contrôlée par l’inspection économique", souligne le cabinet d’Eva De Bleeker, secrétaire d’Etat Open Vld à la protection des consommateurs.

Google a également fait partie de la discussion. Car pour beaucoup de personnes lésées, comme pour les deux victimes que nous avons contactées, c’est sur le moteur de recherche qu’ils ont trouvé le serrurier véreux, qui à chaque fois en tête des propositions. " Quand ils cliquent sur leur smartphone, ils tombent sur les trois premiers qui sont des payants sur Google et ces serruriers se rattrapent sur les prix qu’ils payent à Google ", analyse Michel Inghels. "A l’avenir, la carte d’identification pourrait servir de base pour pouvoir faire de la publicité comme serrurier sur Google", précise le cabinet ministériel.

Et ces arnaques ne concernent pas que des serruriers. D’autres domaines ont aussi des professionnels véreux. Ces sociétés imposent, bien souvent, la signature d’un bon d’intervention fixant les tarifs et le principe du paiement cash dès l’arrivée dans le domicile du consommateur ", explique Test-Achats. Ne vous précipitez pas, demandez conseil à des gens autour de vous, soyez prudents et sur vos gardes ", conclut le président de la Fédération des Serruriers de Belgique.

En 2019, l’émission "On n’est pas des Pigeons" avait fait tester plusieurs serruriers pour voir combien ils demandaient aux clients :

On n'est pas des Pigeons: Le serrurier escroc?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Des sinistrés des inondations aux prises avec un entrepreneur douteux

On n'est pas des pigeons

On a surpris un serrurier peu scrupuleux aux pratiques abusives

On n'est pas des pigeons