RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

A Baelen, la promenade didactique de la Montagne du Dragon fait découvrir l’Hertogenwald, sa faune, sa flore et son histoire

La promenade de la Montagne du Dragon peut être faite à pied ou à VTT.
12 juil. 2022 à 10:08 - mise à jour 12 juil. 2022 à 10:08Temps de lecture2 min
Par Philippe Collette avec C. Adam

Lors des inondations de juillet 2021, la commune de Baelen a elle aussi subi des dommages, mais essentiellement chez les agriculteurs qui ont vu les flots de la Vesdre envahir leurs pâtures le long de la rivière, notamment du côté de Membach. C'est que Baelen est une commune très verte et qui mise beaucoup sur le tourisme de promenades pédestres. Un réseau de circuits balisés a été tracé et parmi eux, une toute nouvelle boucle intitulée "la Montagne du Dragon" qui allie marche et curiosités diverses.

Des décors très diversifiés

La balade de la Montagne du Dragon traverse des décors très diversifiés.
La balade de la Montagne du Dragon traverse des décors très diversifiés. RTBF - Philippe Collette

Baelen est une commune très verte. Et pour cause, la partie occidentale de l’Hertogenwald, la forêt des Ducs, qui est la plus grande forêt domaniale du pays, couvre les deux tiers de Baelen, entre la Vesdre et les Hautes-Fagnes. Quoi de plus normal que d’y voir fleurir un maillage de promenades à pied ou à vélo, très prisées par les touristes.

Le dragon de l'arboretum, point culminant de la balade

L'étonnant dragon de l'arboretum de Mefferscheid, point culminant de la balade.
L'étonnant dragon de l'arboretum de Mefferscheid, point culminant de la balade. RTBF - Philippe Collette

Parmi elles, "la Montagne du Dragon", un itinéraire créé par la commission locale de développement rural de Baelen et par le groupe "Sentier et Patrimoine" dont fait partie Nadine Robert, guide nature: "Le but, c'était de relier le village de Membach à l'arboretum de Mefferscheid qui se trouve près de la grand-route Eupen - Baraque Michel" explique-t-elle. "L'arboretum avait été rénové -si on peut dire- parce qu'il est plus que centenaire."

Les concepteurs ont voulu enrichir le parcours pour profiter pleinement de la variété des sites et de la nature. "Il y a notamment une aire de vision qu'on appelle le Grand Lys qui donne une vue sur une tourbière basse et sur le lac de la Gileppe. Evidemment l'arboretum, composé à la fois d’œuvres d'art et de résineux du monde entier qui ont été plantés au début du siècle dernier."

La boucle permet de jolis panoramas sur le lac de la Gileppe.
La boucle permet de jolis panoramas sur le lac de la Gileppe. RTBF - Philippe Collette

Des panneaux didactiques tout le long du parcours

Et pour les plus avides de connaissances, des panneaux didactiques ont été dressés le long du parcours: "Il y a 16 panneaux didactiques" précise Nadine Robert. "Quatre qui sont historiques, comme par exemple celui des anciennes voies de chemin de fer qu'on appelait Decauville, -du nom de son inventeur-, qui est un chemin de fer à voie étroite, qui a été utilisé pendant la première guerre mondiale par les Allemands pour transporter notre bois sur le front de l'Yser, et dont il reste aujourd'hui deux rails avec un chariot-wagonnet". A côté des panneaux historiques, il y a aussi ceux liés à la nature: "Il y a quatre panneaux naturalistes. Deux sur les traces d'animaux, ou encore un autre qui explique la présence du pic noir, qui est une espèce protégée."

Mais n’oublions pas qu’il s’agit avant tout d’une balade, plutôt physique, avec ses 15 kilomètres 500 et son relief accidenté. La première partie de la boucle est en montée et continue jusqu’à l’arboretum de Mefferscheid. On prend 200 mètres d’altitude.

A faire à pied mais aussi à vélo, mais uniquement à VTT. Un parking est aménagé au départ de la balade à Membach, non loin de la Vesdre.

Articles recommandés pour vous