RTBFPasser au contenu
Rechercher

Guerre en Ukraine

A Bruxelles, des manifestants réclament un embargo sur le gaz et pétrole russes devant l’ambassade d’Allemagne

Valve sur un pipeline de gaz naturel en Russie (illustration)

Une cinquantaine de personnes des associations Promote Ukraine et Rise for Climate Belgique se sont mobilisées, vendredi en début d’après-midi, devant l’ambassade d’Allemagne, rue Jacques de Lalaing à Bruxelles, pour demander un embargo sur les importations de gaz et de pétrole russes.

Des personnes tachées de faux sang se sont couchées au sol, enveloppées dans des drapeaux ukrainiens, pour symboliser les victimes de la guerre en cours. Promote Ukraine a fait retentir des sirènes et a appelé à fournir l’armement nécessaire aux combattants. L’association de ressortissants ukrainiens a aussi plaidé pour un embargo sur le gaz et le pétrole russes. Rise for Climate Belgique les a rejoints pour cet appel, soutenu par plus de 600 organisations dans 57 pays. Les signataires demandent à accélérer la transition vers les énergies fossiles.

Très dépendante du gaz russe, "l’Allemagne a une position ambiguë", a estimé Larry Moffett, représentant de Rise for Climate. "Ce qui nous préoccupe dans cette guerre ce sont les énergies fossiles, au sens où on a l’occasion de faire diminuer les importations d’énergies fossiles, qui alimentent le financement de la guerre du côté russe. Nous, on réclame depuis longtemps l’arrêt des énergies fossiles et une transition énergétique avec des énergies renouvelables. La guerre provoque un réveil des gouvernements européens sur ces questions et on s’en réjouit."

Sur le même sujet

Guerre en Ukraine : quelles seraient les conséquences d’un embargo européen sur le pétrole russe ?

Politique

Guerre en Ukraine : "l’Europe tiendra", les journaux polonais réagissent à l’arrêt des livraisons de gaz russe

Guerre en Ukraine

Articles recommandés pour vous