RTBFPasser au contenu
Rechercher

À la suite de la crise sanitaire de la Covid, le traditionnel Ommegang de Bruxelles n’a plus déployé ses fastes depuis deux ans. Un comble lorsqu’on sait qu’il a été inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, le 11 décembre 2019 ! En cet an de grâce 2022, c’est donc la première fois que l’Ommegang va retrouver les rues de Bruxelles, la place du Sablon et, évidemment, la plus belle place du monde, également classée UNESCO, celle de la capitale de l’Europe, petit avant-goût avec ce clip de 2019 :

Ommegang Trailer 2019

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Je me nomme Juan Cristóbal Calvete de Estrella. Je suis né en Espagne, au début du XVIe siècle. Oui, vous avez bien lu, du XVIe siècle, vers 1500 ou 1510, j’avoue avoir un peu oublié ce genre de… détail. En 1541, grâce à mon protecteur, Juan de Zúňiga Avellaneda y Velasco, tuteur du prince Felipe – futur Philippe II - je suis entré à la cour de Charles Quint comme professeur des pages, ces enfants et jeunes hommes au service des seigneurs. Puis, j’ai continué à servir l’infant Philippe, comme chroniqueur entre autres…

Le temps d’un bon moment à Bruxelles, Juan Cristobal Calvete de Estrella en compagnie de… Patrick Weber.
Le temps d’un bon moment à Bruxelles, Juan Cristobal Calvete de Estrella en compagnie de… Patrick Weber. Tous droits réservés.

C’est ainsi que j’ai accompagné mon maitre et la cour impériale à Bruxelles en 1549. J’y ai assisté à ce qu’ils appellent un Ommegang… J’ai décrit ces fêtes somptueuses dans mon ouvrage intitulé " Très-heureux voyage fait par très-haut et très-puissant prince don Philippe, fils du grand empereur Charles-Quint, depuis l’Espagne jusqu’à ses domaines de la Basse-Allemagne, avec la description de tous les États de Brabant & de Flandre "…

J’ai donc eu la grande chance de vivre l’Ommegang du 2 juin 1549 offert par le Magistrat de Bruxelles, en l’honneur de l’Empereur venu présenté son fils, mon maître, à la population de ses " Pays de par-deça ", les Pays-Bas espagnols comme vous dites. Et, comme j’avais quelques libertés, j’en ai vécu les préparatifs. Je vous propose donc de vous confier ce qu’est l’Ommegang, de l’intérieur mais aussi en qualité de spectateur !

Charles-Quint, un rôle tenu durant de nombreuses années par le marquis de Trazegnies…
Le père et le fils en leur carrosse… L’infant Philippe, joué en 2018 par Charles Erembault du Maisnil.

D’abord, je dois vous dire qu’assister à de nombreux spectacles et réjouissances tel un concours de tir à l’arbalète, déambuler dans les rues de Bruxelles et surtout assister à un faramineux spectacle sur la Grand’place, est extrêmement agréable ! Dans le cortège, je fais évidemment partie des personnalités les plus proches de Charles-Quint et de l’infant, mais il y a bien plus connu que moi…

Le concours entre les deux sociétés d’arbalétriers de Bruxelles se déroule place du Sablon, à 19h30 chaque mercredi et vendredi de l’Ommegang.
Le concours entre les deux sociétés d’arbalétriers de Bruxelles se déroule place du Sablon, à 19h30 chaque mercredi et vendredi de l’Ommegang. Agence Pep’s – Frédéric Andrieu.

Il y a les sœurs de mon souverain, Marie d’Autriche – ou de Hongrie, c’est comme vous voulez – Régente des " Pays de par-deça ", Éléonore d’Autriche ou encore Christine de Danemark, sa nièce… Il y a aussi Hernan Alvarez de Toledo, le duc d’Albe et de Huesca ; oui, je sais que depuis qu’il a remis de l’ordre aux Pays-Bas, vous ne le portez pas dans votre cœur… Puis, il y a les très proches de l’Empereur, dont les fameux chevaliers de la Toison d’Or…

Marie de Hongrie, sœur de Charles-Quint, rôle endossé par la comtesse de T’Serclaes de Wommersom en 2017.
Eléonore d’Autriche, sœur de Charles-quint, rôle tenu par la comtesse Philibert de Liedekerke.
Christine de Danemark, nièce de l’empereur, joué par la baronne Adrien t’Kint de Roodenbeek.
Lamoral, comte d’Egmont, prince de Gavre, chevalier de la Toison d’Or, joué par le prince Albert-Henri de Merode et son épouse Marie-Christine, comtesse von Soden-Fraunhofen. Agence Pep’s – Frédéric Andrieu.

L’Ommegang, ce sont 1.400 personnes, faisant partie de la Cour, mais surtout du grandiose cortège en l’honneur de Notre-Dame du Sablon. Je me suis laissé dire que la plupart de celles et ceux qui endossent aujourd’hui nos rôles considèrent que c’est un honneur de participer, qu’ils se retrouvent en quelque sorte, transportés à mon époque qu’ils font revivre !

Il paraît qu’il faut un an pour mettre sur pied l’Ommegang ! Ce qui explique qu’en cette année 2022, dans l’incertitude causée par la pandémie, certaines manifestations comme les joutes ou le marché n’ont pu être organisées. Mais, de sources bien informées, elles seront de retour dès l’an prochain, d’autant qu’en 2030, les actuelles festivités fêteront leur centenaire !

Parmi les festivités dans le parc de Bruxelles, les joutes… Agence Pep’s – Frédéric Andrieu.
L’un des nombreux géants de l’Ommegang : saint Michel, patron de la Ville de Bruxelles.

Un an de préparation ? Mais oui. Il faut que nos costumes soient impeccables, que les musiques soient parfaites, que les chars, les géants, les animaux fantastiques, le cheval Bayard… soient au mieux de leur forme, pimpants, reluisants, en un mot : magnifiques !

Et puis, il y a aussi les échasseurs qui viennent de Merchtem, leur combat vaut la peine ! Il y a aussi le carrousel qui met en scène les possessions et titres de l’Empereur, tous ces chevaux et leurs cavaliers font partie de votre Cavalerie de la Police Fédérale, de votre escorte royale, ils répètent pour que tout soit parfait.

Le combat des échasseurs de Merchtem, toujours un temps fort de l’Ommegang !
L’escorte royale à cheval de la Police fédérale entre en scène pour son carrousel…

Enfin, les fameux " Gilles ", ceux qui viennent de Marchienne car, ceux de Binche, qui ont vu le jour à l’occasion des Triomphes de Binche, quelques jours après l’Ommegang, offerts à mon roi par sa sœur, Marie de Hongrie, eh bien, les gilles, eux, ils ne doivent pas répéter pour venir faire claquer leurs sabots sur cette belle Grand’place de Bruxelles !

Vraiment, pour moi, Juan Cristobal Calvete de Estrella, l’Ommegang demeure un très beau souvenir et aussi pour celui qui depuis 14 ans joue mon rôle, avec délectation… celui qui vient de vous raconter de bien belles choses (du moins il l’espère) ! Et pour ce grand retour de l’une des plus impressionnantes et fastueuses manifestations de Belgique, il endossera cette année le rôle de Philibert de la Baume… avec le même bonheur !

Au plaisir de vous rencontrer à l’occasion de l’Ommegang 2022 !

Juan Cristobal Calvete de Estrella, Philibert de la Baume… ou Gérald Decoster ?

P.S. : l’Ommegang est une fête, il y a donc souvent des surprises…

Le grand jojo a chanté depuis le balcon de l’Hôtel de Ville en 2018…
Il y a souvent des surprises à l’Ommegang, en 2018, c’était Annie Cordy, ici accompagnée de Frédéric Diefenthal qui tenait le rôle du héraut cette année-là… Agence Pep’s – Frédéric Andrieu.
Bert Kruismans assume les commentaires en anglais, Jo Lemaire ceux en néerlandais et le héraut 2017, Stéphane Bern.

À découvrir : l’exposition " Projet Ommegang ", organisée par la Fondation Albert Marinus au musée de Woluwe-Saint-Lambert

À lire : " L’Ommegang ", de Louis-Philippe Breydel, La Renaissance du Livre, 2007.

Sur le même sujet

Made in Belgium : au cœur de l’Ommegang

Le 6/8

Articles recommandés pour vous