RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

A cause des centres de vaccination, les clubs sportifs obligés de se délocaliser

Pas de sportifs sur ce parquet avant quelques mois
22 mai 2021 à 11:09 - mise à jour 22 mai 2021 à 11:18Temps de lecture2 min
Par Françoise Dubois

C’est en principe une bonne nouvelle : les entraînements sportifs en salle peuvent reprendre dès le 9 juin.

Si les clubs de volley, basket et autre foot en salle se réjouissent, il y a un bémol : dans certains cas, ils vont devoir déménager.
La faute au Covid ou plutôt aux centres de vaccination qui ont été installés dans des halls sportifs.

Futsal cherche salle d’entraînement

Les entraînements ne reprendront pas en juin dans ce hall
Les entraînements ne reprendront pas en juin dans ce hall Inter Huy

C’est une évidence, il faudra continuer à vacciner au-delà du 9 juin et certainement encore à la rentrée. A Huy, la ville a d’ailleurs prévenu les clubs qui occupent habituellement le hall. La solution de repli, c’est le deuxième hall pour la plupart des clubs et pour les stages d’été. Par contre pour le football en salle, ce n’est pas possible.

L’INTER Huy qui évolue en deuxième division nationale doit se plier à certaines exigences de la fédération, pas question de jouer sur des terrains plus petits ou de prévoir les matches à d’autres moments : "C’est la prochaine saison qui était compromise donc on a cherché prioritairement des créneaux horaires dans les communes voisines pour les matches. Comme on est en D2, la Fédération nous impose de disputer nos matches le vendredi soir. On a trouvé en changeant un peu les heures mais ça n’a pas été facile car tous les halls sont full", explique le coach Flamur Vitija.

Par contre, pour les entraînements, l’INTER Huy cherche toujours un hébergement. Difficile de reprendre le 9 juin : "On aurait bien aimé pour revoir tout le monde et reprendre une petite préparation mais on fera ce qu’on pourra", ajoute le coach qui voit quand même dans cette situation un aspect positif. Le club souhaite créer d’autres équipes, une équipe dame notamment, mais il manque de locaux. Le club va essayer de garder ses contacts avec les communes voisines pour s’étendre ainsi sur plusieurs sites et évoluer.

Coûts supplémentaires pris en charge par la commune

Le hall du Paire transformé en centre de vaccination
Le hall du Paire transformé en centre de vaccination Pepinster.be

Le Hall du Paire à Pepinster, c’est l’un des deux centres principaux de vaccination en Province de Liège. C’est aussi une grande infrastructure qui comprend une grande salle et une plus petite mais tout le site est mis à disposition de la vaccination.

"Heureusement, nous sommes une commune sportive", explique le bourgmestre Philippe Godin, "nous avons tout d’abord un deuxième hall et, hors commune, il y avait aussi des possibilités de trouver des locaux. La régie autonome a pu relocaliser tous les clubs qui s’entraînent ou jouent au Paire".

A Pepinster, tous les coûts supplémentaires qui seraient liés à ces délocalisations seront aussi pris en charge par la commune : "Pas question que les clubs subissent les conséquences de la vaccination", ajoute le bourgmestre.

Articles recommandés pour vous