Regions Liège

A Cointe, le promoteur Immobel ressuscite un vieux projet d’immeubles à appartements

Une vue aérienne des hauteurs de Cointe: cerclé de rouge, le projet ULP-II; en bleu, deux autres demandes de lotissement dans le voisinage immédiat

© GoogleEarth

C’est déjà le branle-bas de combat sur les hauteurs de Cointe : dans une semaine, une enquête publique commence à propos d’un permis d’environnement pour construire de l’habitat. Un projet de plus ? Oui et non : la société qui a déposé le dossier, dénommée ULP-II, a longtemps appartenu au sulfureux promoteur anversois LandInvest, et elle appartient à d’anciens administrateurs de ce groupe, et à la société Immobel. Déjà voici cinq ans, ces gens ont introduit une demande pour cette parcelle, située en contrebas des "barres" du Bois d’Avroy. Les plans ont certes été revus : il ne s’agit plus de soixante appartements sur deux bâtiments dont un de neuf étages, mais d’une quarantaine de logements, sur deux blocs de quatre niveaux. Il est précisé que les toitures vont être végétalisées, et l’une va même devenir un potager collectif.

Cette verdurisation risque fort de ne pas convaincre le voisinage. Il faut dire que juste en face de la zone, de l’autre côté de la rue, c’est une vaste prairie que la firme Besix veut lotir. Et ce n’est qu’un échantillon de ce qui se prépare dans la zone : si tout est autorisation, ça va amener du monde sur une superficie de quelques hectares. Un comité de riverains a d’ores et déjà promis de réagir. C’est un quartier vert de l’agglomération liégeoise qui n’en finit pas de se sentir agressé.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous