La Trois

A l'est d'Eden, le film qui révéla James Dean

A l'est d'Eden

© Warner Bros

28 avr. 2020 à 07:45Temps de lecture2 min
Par Caroline Renard

"A l'est d'Eden" d'Elia Kazan est le film qui rendit célèbre James Dean. Il joue Cal, une jeune homme torturé et mal-aimé, qui s'oppose à son père, qui lui préfère son frère.

A l'est d'Eden
A l'est d'Eden © Warner Bros

Adam est un homme de bien. Quelqu'un, dit-on, "qui croit vivre aux temps de la Bible". Mais si son fils Aron, garçon poli, fiancé à la charmante Abra, est fait à son image, son autre fils, Cal, se sent différent. Mauvais. L'origine de ce mal, il croit la découvrir le jour où il apprend que sa mère n'est pas morte, comme le lui avait dit son père : femme intrigante, vêtue de noir, elle tient une maison louche, de l'autre côté de la baie - plus à l'est. Déchiré entre le trouble qu'il ressent pour l'existence débauchée de sa mère et son désir de se racheter, Cal s'investit corps et âme dans le projet de réfrigération d'aliments imaginé par son père. 

" A l'est d'Eden " est le premier film d'Elia Kazan (Un tramway nommé désir, Sur les quais) réalisé en couleurs et en Cinémascope. Elia Kazan et James Dean ont été nommés aux Oscars en 1956, respectivement pour les titres de Meilleur réalisateur et de Meilleur acteur. 

A l'est d'Eden
A l'est d'Eden © Warner Bros

Le premier grand rôle de James Dean

James Dean commence sa carrière d’acteur en tournant dans une pub pour Pepsi-Cola en 1950. Il a alors 19 ans. Il quitte l’université pour se consacrer entièrement à sa passion et s'inscrit comme auditeur puis élève à des cours de comédie à l'Actor's Studio. Il rencontre à cette époque Rogers Brackett, directeur financier d'une agence de publicité et producteur de shows radiophoniques. Brackett devient son mentor, le faisant tourner dans plusieurs publicités et lui ouvrant le monde de la télévision et du cinéma. Il apparaît alors dans différentes séries télé.

Mais c'est grâce au théâtre et à la pièce L'Immoraliste, qui lui vaut le prix du jeune acteur le plus prometteur de l'année, que James Dean est propulsé dans le monde du cinéma.

Car le réalisateur Elia Kazan assiste à l'une des rares représentations de la pièce de théâtre et, fasciné par le jeu de James Dean, voit en lui le personnage de Cal Trask, présent dans le roman de Steinbeck: " A l'est d'Eden ".

" J’ai choisi Jimmy parce qu’il était Cal. Il n’y avait aucun doute, personne ne pourrait le jouer mieux que lui. "

— déclara Kazan à l'époque.

En 1954, James Dean se rend alors à Los Angeles pour commencer le tournage du film. Il joue le rôle d’un jeune homme à la recherche de l’amour de son père, joué par Raymond Massey. Dans le film, la relation entre Cal et son père est conflictuelle. Cette relation l'est d'autant plus que, sur le tournage, les rapports entre James Dean et Raymond Massey sont électriques.

Ce rôle le rend célèbre et révèle tout son talent dramatique. Il enchaînera avec " La fureur de vivre ", le film qui marquera toute une génération, et enfin " Géant ", son dernier film pour lequel il reçoit également une nomination aux Oscars dans la catégorie Meilleur Acteur.

James Dean décédera dans un accident de voiture deux semaines après la fin du tournage de " Géant ", à l'âge de 24 ans.

" A l'est d'Eden ", c'est mardi 28 avril à 21h05 sur La Trois, en version multilingue. Ce film est interdit aux enfants de moins de 12 ans.

Sur le même sujet

"La Fièvre dans le sang" : une déchirante histoire d'amour avec Natalie Wood et Warren Beatty

Articles recommandés pour vous