Icône représentant un article audio.

La matinale - Poésie

A la découverte de la poétesse belge Marianne Van Hirtum : "Le sucre d’un printemps fauve "

Le moment poésie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

19 janv. 2022 à 11:56Temps de lecture6 min
Par Adèle Molle

L’année se lance et les nouveaux recueils de poésie sortent de presse : " La vie fulgurante " de Marianne Van Hirtum (1935-1988) vient de paraître aux Editions L’arbre de Diane, dans la collection les deux sœurs. Une collection vouée à faire entendre la voix des femmes, et celle de Marianne Van Hirtum nous avait échappé.

Née à Namur d’un père psychiatre exerçant à Beau Vallon et d’une mère bigote, Marianne a choisi l’art comme voie du milieu ! Les marionnettes, le dessin et la poésie.

De son vivant, elle avait retenu l’attention de grandes figures intellectuelles rencontrées à Paris où la Namuroise avait pris racine dans les années 50 : l’écrivain Jean Paulhan et Pierre Sehers qui éditera sa poésie chez Gallimard. La révélation viendra avec André Breton qui la repère : "cet enfant, la poésie ne lui est pas rebelle, on s’en convainc au premier regard et il n’est que de tourner les pages pour être tout à fait séduit".

Marianne Van Hirtum rejoint le club des surréalistes et les vers de La vie fulgurante (qui rassemble différents textes publiés entre les années 70 et 80 aux Editions Rougerie) en témoignent. Images farfelues, colorées, associations d’idées, écriture automatique… On ne sait pas très bien ce qu’on lit, mais la magie opère.

A côté de ses poèmes, le recueil nous offre la reproduction de quelques-unes de ses œuvres graphiques. Elle maniait le pinceau aussi bien que la plume. On y voit des gravures inspirées semble-t-il par l’art précolombien, des masques tribaux, des totems qui aèrent le recueil et nous conduise aux différentes sections.

Avec " La vie fulgurante ", on entre de plain-pied dans l’univers loufoque et multifacette de la poétesse belge. Lecteurs curieux, bienvenue !

Retrouvez tous les moments poésie d’Adèle dans La matinale sur Auvio.

Sur le même sujet

"Où est ma maison ?" de la poétesse iranienne Haleh Chinikar, mêlant persan et français, un recueil visuel qui touche au cœur

La matinale - Poésie

Paul Eluard, le poète de l’amour mis en mots et musiques

La matinale - Poésie

Articles recommandés pour vous