Nature & Découvertes

A la découverte du chant des carillons wallons

@Carillon Wavre
03 févr. 2022 à 10:53 - mise à jour 06 févr. 2022 à 11:39Temps de lecture3 min
Par Nicolas Defacqz et Véronique Wese

Le carillon fait partie intégrante du paysage sonore et du patrimoine de notre pays, depuis plusieurs siècles. Sa culture a d’ailleurs été reconnue par l’UNESCO, en 2014. Le plus gros instrument de musique au monde est vecteur de traditions et renferme tout un tas d’histoires et de secrets… parfois étonnants.

Aujourd’hui, plus de 70 communes belges possèdent un carillon. On le trouve généralement en centre-ville, dans les églises ou les beffrois. Et si la culture du carillon belge et sa technologie remontent à plusieurs siècles, cet instrument de musique participe encore et toujours à la vie et à la culture locale de notre pays.

Aux manettes de cet instrument ancestral : des carillonneuses et des carillonneurs. Des instrumentalistes qui se fondent dans le quotidien des communes, des régions, et qui transmettent tout un tas de traditions musicales locales. Grâce à leur savoir-faire hérité de génération en génération, ils perpétuent ces traditions et transmettent cet art ancestral, qu’ils partagent au grand public.

La Wallonie, "terre de cloches"

Si l’UNESCO a reconnu la culture du carillon en Flandres, en Wallonie et à Bruxelles comme étant une "Meilleure pratique de sauvegarde de patrimoine immatériel", aujourd’hui, on vous emmène à la découverte de quelques carillons et carillonneurs wallons.

Liège, par exemple, est la seule ville en Wallonie à posséder trois carillons de concert. Une promenade touristique y est d’ailleurs organisée, pour permettre aux participants de découvrir les cloches de la cité ardente. Ils découvriront par exemple que le carillon de la cathédrale Saint-Paul est composé de 49 cloches et sonne des chants traditionnels liégeois comme le "Chant des Wallons", le "Valeureux Liégeois" et le "Li p’tit banc". Mais le concert joué par "Liège carillon" et filmé en 2021 par nos confrères de RTC Télé Liège, à la cathédrale Saint-Paul à l’occasion du "Festival Brassens" montre bien à quel point on peut tout jouer au carillon, du jazz, des musiques de films, de la variété française et même du rock.

La ville de Charleroi aussi a son propre carillon. Il se trouve au cœur du Beffroi carolo (le plus jeune de Wallonie) et abrite 47 cloches au total. Ce carillon (longtemps à l’arrêt) est aujourd’hui actionné par l’horloge et fait entendre aux passants des chants traditionnels comme "Pays de Charleroi" ou "Lolotte", des mélodies composées par Jacques Bertrand, célèbre chansonnier wallon du 19e siècle.

La Barcarolle, l’hymne verviétois joué au carillon

Les Verviétois célèbrent cette année les 150 ans de la Barcarolle, devenue au fil du temps l’hymne de la ville et jouée au carillon. La mélodie composée de huit couplets et d’un refrain, résonne tous les jours aux quatre coins de Verviers. L’hymne a été créé en janvier 1872 par Corneil Gomzé, un militant démocrate et poète wallon.

"C’est une œuvre qui a un rythme particulier qui va avec le mouvement des rames du gondolier " Marie-Madeleine Crickboom – Carillonneuse verviétoise

La Barcarolle évoque cette fierté d’être un citoyen verviétois. Elle met aussi en avant celles et ceux qui ont fait partie de l’histoire de la ville. Albert Ernotte a composé la musique et s’est inspiré des mélodies chantées par les gondoliers vénitiens. Un genre musical appelé… La Barcarolle. Renaud Collette, Anibal Carrera et Régulio Garcia de Védia sont partis à la découverte de cet hymne verviétois.

La Barcarolle, l’hymne verviétois de Corneil Gomzé, fête ses 150 ans !

A Mons, le carillon fête aussi le Doudou

La Ducasse de Mons (Le Doudou) est l’une des traditions les plus sacrées de Belgique et de Wallonie. Le Doudou, c’est aussi un petit peu l’hymne des montois. Il accompagne véritablement l’événement annuel et est joué pendant le combat de la Ducasse.

Télé MB est parti à la rencontre de Patrice Poliart en 2019. Le carillonneur a interprété le Doudou en plein cœur du Beffroi de Mons et de ses quarante-neuf cloches.

Rencontre avec Patrice Poliart, carillonneur au beffroi de Mons

A Wavre, un carillon multi-styles

On ne le sait pas forcément mais un carillon peut jouer un éventail de mélodies partant de la pop au classique, de la variété au rock. Le 10 avril 2019, la ville de Wavre a commémoré les 25 ans du décès de Kurt Cobain, leader emblématique du groupe de rock Nirvana. La première carillonneuse de la Ville lui a rendu un vibrant hommage.

"J’ai tendance à dire que le carillon peut tout faire. C’est plutôt, qu’est-ce que le musicien est capable de faire ? " Audrey DyeCarillonneuse

Durant près d’une heure, la carillonneuse Audrey Dye a ainsi réalisé cet hommage pour le moins original, en plein cœur de Wavre. Elle explique à nos confrères de TV COM, qu’un apprentissage est nécessaire afin de réaliser des arrangements pour pouvoir proposer une variété de mélodies aux citoyens.

Nirvana joué… par le carillon de Wavre !

Le carillon, un instrument toujours apprécié

Le carillon permet aussi tout un tas de concerts proposés et écrits par les carillonneurs et carillonneuses eux-mêmes. L’occasion ici de se replonger dans le concert de carillon de Tournai filmé par les équipes de Notélé en 2019.

Concert de carillon à Tournai

Sur le même sujet

Tournai sera la capitale wallonne du carillon ce week-end

Patrimoine

Les carillons résonnent dans toute la Wallonie pour la paix en Ukraine

Solidarité Ukraine

Articles recommandés pour vous