Regions

A Liège, un tram devenu tortillard

Le 31 janvier 2019, devant le Gouvernement wallon, l’accord entre l’OTW et Tram’Ardent était officiellement signé. Depuis, le chantier lambine.

© Tous droits réservés

A Liège, le chantier du tram n’en finit pas de créer des désagréments dans toute la ville. Les travaux s’éternisent et l’on se demande si les échéances seront respectées. Le point a été évoqué ce mercredi au Parlement wallon.

Deux députées, l’une de l’opposition, l’autre de la majorité, ont secoué le ministre qu’elles soupçonnent de ne pas suivre le dossier d’assez près. Alda Greoli, des Engagés, reproche à Philippe Henry son manque de fermeté et d’engagement et la députée MR Diana Nikolic lui demande si, comme ministre de tutelle, il surveille bien tous les acteurs du dossier, notamment le maître d’œuvre, l’Opérateur du Transport de Wallonie.

"L’OTW n’est pas responsable"

L’irritation monte terriblement à Liège et du coup, le ton à l’égard de Philippe Henry n’est guère conciliant. Le ministre admet que les retards sont inacceptables mais il refuse de porter le chapeau. J’agis, dit-il, dans les limites d’un partenariat public-privé conclu par le précédent gouvernement et qui donne la baguette à l’OTW. Mais, ajoute-t-il, je n’ai rien à reprocher à l’Opérateur du Transport (qui est le maître d’œuvre). Il est, selon lui, tentant d'attribuer les retards aux pouvoirs publics mais il ne faut pas perdre de vue que la responsabilité en incombe essentiellement aux opérateurs du chantier.

L’agenda sera-t-il respecté ?

Le ministre invite tous les acteurs publics à faire bloc pour que les travaux se passent le mieux possible et dans la bonne concorde entre la Commune et la Région. Dans cette optique, le Gouvernement étudie un projet de 6 millions d'euros pour soulager les commerçants pénalisés par le chantier.
Pour sa part, selon les mots du ministre, l’association Tram’Ardent assure qu’elle maintient l’agenda annoncé l’an dernier et qui prévoit un tram opérationnel à la fin du mois d’avril 2024. Mais les signes donnés sur le terrain font douter : est-ce un vœu pieux ou une certitude ? A la tribune du Parlement, les explications de Philippe Henry n’ont pas dissipé tous les doutes.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous