Guerre en Ukraine

A Malte, le pape condamne à nouveau la "guerre sacrilège" en Ukraine

Le pape est en visite à Malte

© Tous droits réservés

Le pape François a de nouveau condamné ce dimanche à Malte "la guerre sacrilège" en Ukraine "martyrisée", quelques heures après la découverte de cadavres de civils qui a suscité choc et indignation.

"Prions pour la paix en pensant à la tragédie humanitaire de l’Ukraine martyrisée, encore sous les bombardements de cette guerre sacrilège", a déclaré le pape à l’issue d’une messe en plein air devant au moins 12.000 personnes dans la capitale La Valette.

Samedi, François avait fustigé l’invasion russe, évoquant "quelque puissant, tristement enfermé dans ses prétentions anachroniques d’intérêts nationalistes", qui "provoque et fomente des conflits".

Il a également dénoncé "les séductions de l’autocratie" et "les nouveaux impérialismes" qui font peser sur le monde la menace d’une "Guerre froide étendue qui pourrait étouffer la vie de peuples et de générations".

Interrogé par un journaliste dans l’avion sur la possibilité qu’il se rende prochainement à Kiev, il a répondu : "C’est à l’étude".

Cette condamnation du pape intervient quelques heures après la découverte des corps de 20 civils, gisant au sol les mains attachées, à Boutcha, près de Kiev.

Arrivé pour la messe dans sa "Papamobile", François a été accueilli sur Granaries Square à Floriana, en périphérie de la capitale La Valette, par les acclamations de la foule, s’arrêtant plusieurs fois pour bénir des enfants et des bébés.

 

Le pape François en visite à Malte

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous