RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Hainaut

À Tournai, des cours de création textile et tapisserie pour se vider l'esprit

Tournai: des cours de tapisserie
03 juin 2021 à 15:21Temps de lecture2 min
Par Pierre Wuidart

Un fil de laine se glisse entre des fils de chaîne (verticaux). En bas, des fuseaux colorés pendent et cliquettent. Sur le métier, un dessin prend forme. C’est le début d’une tapisserie. A Tournai, où la tapisserie a connu son âge d’or il y a quelques siècles, cette technique s’enseigne à l’école des Arts. Une vingtaine d’élèves y suivent des cours, quelques heures chaque semaine. Un atelier plus moderne qu’on ne pourrait le croire.

"La tapisserie, c’est un art mural, au même titre qu’une peinture. Quand c’est fini, on l’accroche au mur", explique Cathy Philippe, professeure de création textile et tapisserie. "Quand j’ai repris cet atelier, il y a seize ans, on faisait surtout de la technique sur des métiers à haute-lisse. Avec le temps, j’ai essayé d’insuffler davantage de créativité. Je pousse les élèves à quitter les images existantes et à réaliser leurs propres créations".

Blanc et orange : le duo gagnant de Carine.
Papier journal et bandes magnétiques.
Des tapisseries de tous formats.

En corde, en canette ou en journal

Assise face à son ouvrage, Anne-Laure jongle avec une dizaine de couleurs. "Je passe l’orange derrière. Le vert devant." Des maisons s’entassent les unes sur les autres pour former un village "joli et sympathique." Un peu plus loin, Stéphane expérimente des autres matières. "J’ai fait du papier sulfurisé. J’ai fait de la fleur de pampa séchée, de la corde, de la canette. Et là, je tisse un masque chirurgical ! On essaie. On voit ce que ça donne sur le métier." Accrochée à l’entrée de l’atelier, l’œuvre de Mireille Boisbrun est l’exemple d’un mariage heureux, celui du papier journal et des bandes magnétiques.

Pour les liciers et les licières, ainsi appelle-t-on ces artisans, la patience est une qualité indispensable. Car la réalisation de chaque œuvre prendra plusieurs mois, au minimum. "Ça vide l’esprit", assurent plusieurs élèves. "J’ai l’impression qu’il y a un problème entre le jaune et le noir, observe Cathy. Regardez, Marie-Paule, dans le miroir…" En cas d’erreur, il faut retourner en arrière : "Faire et défaire, c’est le même travail, ça prend du temps, mais c’est le jeu !"

Un damier multimédia !
"Faire et défaire..."
La tapisserie: un art créatif !

L’école des Arts de Tournai est l’une des rares académies qui enseignent l’art de la tapisserie. L’année est terminée, mais les cours reprennent en septembre.

Ecoutez notre reportage audio sur cet atelier tapisserie :

Tournai: des cours de tapisserie créatifs (reportage audio)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Les grandes heures de la tapisserie bruxelloise

Un jour dans l'histoire

Articles recommandés pour vous