RTBFPasser au contenu
Rechercher

Présidentielle en France

Abandon surprise, score historique, désillusion : retour en images sur la présidentielle française 2022

De gauche à droite : Emmanuel Macron (LREM), Anne Hidalgo (PS), Marine Le Pen (RN), Eric Zemmour (Reconquête), Valérie Pécresse (LR), Jean-Luc Mélenchon (France insoumise)

Ce dimanche soir, les Français connaitront le nom de leur futur(e) président(e). Cette élection vient ponctuer une campagne présidentielle atypique. Entre abandon surprise, désillusion pour les partis traditionnels et un duel aux airs de 2017, retour sur la Présidentielle 2022 en images. 

Le candidat surprise d'extrême-droite : Éric Zemmour

Loading...

C'est par un tweet et une vidéo sur sa chaîne Youtube que le polémiste condamné pour provocation à la haine raciale annonce sa candidature le 30 novembre 2021, dans une vidéo "choc", pour "sauver" la France. 

Jean-Luc Mélenchon et son meeting immersif

© Tous droits réservés

Le candidat de la France insoumise est connu pour innover lors de ses meetings. Après les hologrammes en 2017, Jean-Luc Mélenchon a tenu un meeting immersif et olfactif le 16 janvier dernier à Nantes.

Il réitérera d'ailleurs l'expérience de l'hologramme lors d'un grand meeting au Havre, en Normandie, le 5 avril 2022.

Christiane Taubira abandonne

© Tous droits réservés

Annoncée comme un second souffle pour la gauche, la campagne de la candidate élue par la Primaire populaire n'a jamais réellement décollé. Pire, l'ancienne ministre de la justice devra finalement renoncer à se présenter, le 2 mars, faute de parrainages suffisants. 

Loading...

Douze candidats au premier tour

© Tous droits réservés

Ils sont finalement douze candidats à avoir obtenu leurs 500 parrainages à la date du 10 avril, synonyme de participation au premier tour de l'élection présidentielle. De gauche à droite : Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France), Anne Hidalgo (PS), Yannick Jadot (Europe Ecologie - Les Verts), Jean Lassalle (Résistons), Marine Le Pen (RN), Emmanuel Macron (LREM), Jean-Luc Mélenchon (France insoumise), Valérie Pécresse (LR), Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste), Fabien Roussel (Parti communiste français), Eric Zemmour (Reconquête).

►► Revoir le profil des 12 candidats | Qui sont les candidats et candidates de ce premier tour de l'élection présidentielle en France ? (infographie interactive)

Un premier tour sans Macron

© Tous droits réservés

Accaparé, selon ses dires, par la guerre en Ukraine, le président-candidat a débuté la campagne présidentielle en mode mineur. Celui-ci n'est presque pas apparu sur les plateaux télévisés, refusant de débattre directement avec les 11 autres candidats.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron passent au second tour

Loading...

Presidentielle 2022: "Rien n'est joué, le débat à venir est décisif pour nous et pour l'Europe" - Macron

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Présidentielle 2022: Le Pen appelle tous ceux qui n'ont pas voté Macron à la rejoindre

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

L'espoir de Mélenchon

© Tous droits réservés

Ils y auront cru pendant quelques instants. Les militants de la France insoumise rassemblés au Cirque d'hiver à Paris sont passés par toutes les émotions lors de la soirée du premier tour et les heures qui ont suivi. Leur candidat Jean-Luc Mélenchon, crédité à 20 heures de 20% des voix, s'est soudainement retrouvé à 0,7 point de Marine Le Pen, classée en 2e position, selon les estimations.

Un espoir de courte durée puisque les chiffres définitifs sont venus confirmer l'avance de Marine Le Pen (23,1%) sur le candidat insoumis (21,9%).

Lors de son discours, Jean-Luc Mélenchon a appelé ses militants à ne "pas donner une seule voix à Mme Le Pen". 

Présidentielle 2022: "Il ne faut pas donner une seule voix à Mme Le Pen", Mélenchon

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La débâcle des partis traditionnels

AFP or licensors

Avec respectivement 4,8% des voix pour Valérie Pécresse et 1,8% pour Anne Hidalgo, les Républicains et le Parti socialiste ont réalisé les plus faibles scores de leur histoire lors du premier tour du 10 avril.

Une claque pour ces deux partis traditionnels de la Ve République qui cherchent maintenant à se restructurer à l'approche des élections législatives de juin. 

L'appel aux dons de Valérie Pécresse

AFP

La déroute historique du Parti républicain a également eu des conséquences financières, les candidats crédités de moins de 5% ne pouvant pas bénéficier du remboursement de leurs frais de campagne. Endettée personnellement à hauteur de 5 millions d’euros, Valérie Pécresse a décidé de lancer un appel aux dons sur les réseaux sociaux.

Loading...

Une demande qui a beaucoup fait réagir, notamment les deux autres candidats déchus Jean Lassalle (Résistons) et Philippe Poutou (NPA).

Loading...
Loading...

Le débat de l'entre-deux tours

AFP

C'est un duel musclé de près de 2h50 que se sont livrés Marine Le Pen et Emmanuel Macron lors du débat très attendu de l'entre-deux tours. Celui-ci, bien que plus courtois que celui de 2017, a été le théâtre de phrases cinglantes entre les deux candidats. 

Vous parlez à votre banquier quand vous parlez à la Russie.

E. Macron à M. Le Pen : "Vous parlez de votre banquier quand vous parlez de la Russie"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Je ne suis absolument pas climato-sceptique. Mais vous, vous êtes un peu climato-hypocrite. 

Débat sur l'écologie: "vous êtes climato-hypocrite" lance M. Le Pen à E. Macron

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ce débat a été visionné par 15,6 millions de téléspectateurs. Selon la presse, malgré un léger avantage pour Emmanuel Macron, aucun des deux candidats n'en est réellement sorti vainqueur, contrairement à celui de 2017 qui avait vu la domination du candidat LREM. 

Le sprint final

Les deux candidats finalistes ont multiplié les déplacements et les rencontres lors de l'entre-deux tours avec pour objectif d'aller puiser dans l'électorat des candidats du premier tour. 

Marine Le Pen, assise dans un camion avant un déjeuner avec des camionneurs dans un restaurant routier à Roye, le 21 avril 2022.
Marine Le Pen, assise dans un camion avant un déjeuner avec des camionneurs dans un restaurant routier à Roye, le 21 avril 2022. AFP - THOMAS SAMSON
Le président-candidat Emmanuel Macron porte des gants de boxe alors qu'il rencontre un boxeur local au stade Auguste Delaune, le 21 avril 2022, lors d'une visite de campagne à Saint-Denis, en banlieue parisienne.
Le président-candidat Emmanuel Macron porte des gants de boxe alors qu'il rencontre un boxeur local au stade Auguste Delaune, le 21 avril 2022, lors d'une visite de campagne à Saint-Denis, en banlieue parisienne. © Tous droits réservés

Depuis ce samedi, les candidats ainsi que les instituts de sondage sont tenus de respecter un temps de silence électoral, comme la loi le prévoit. Ils ne pourront à nouveau s'exprimer publiquement qu'après l'annonce des premiers résultats ce dimanche, aux alentours de 20 heures. 

Sur le même sujet

Présidentielle 2022 : chiffres officiels, sondages, estimations... comment s'y retrouver?

Présidentielle en France

Présidentielle 2022: édition spéciale ce dimanche 24 avril avec Laurent Mathieu

Présidentielle en France

Articles recommandés pour vous