RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les éclaireurs

Académie royale : la Chaire « Mondes francophones »

Ce samedi 18 juin 2022, les invité.e.s de Fabienne Vande Meerssche (@fvandemeerssche) dans LES ECLAIREURS sont Hela Ouardi, docteure en littérature française, professeure des universités en littérature et civilisation française à Tunis, chercheuse associée CNRS et titulaire de la chaire " Mondes francophones " de l’Académie royale de Belgique & Nicolas Simon, docteur en histoire, coordinateur des projets scientifiques et des Chaires de recherche à l’Académie royale de Belgique et collaborateur scientifique au CHDJ de l’UCLouvain.

DIFFUSION : samedi 18 juin 2022 à 17h08’ et dimanche 19 juin 2022 à 23h08’.

Hela Ouardi

Hela Ouardi est docteure en littérature française, professeure des universités en littérature et civilisation française à l’Université de la Manouba-Tunis et chercheuse associée au Laboratoire d’études sur les monothéismes au CNRS. Elle est spécialisée dans l’islam et la littérature française et a écrit plusieurs ouvrages remarqués dont Les derniers jours de Muhammad et Les Califes Maudits, un cycle de récits historiques sur les premiers califes.

Elle est l’actuelle titulaire de la chaire " Mondes francophones " à l’Académie royale de Belgique pour l’année 2021-2022. Cette Chaire, organisée en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophone (AUF) et la Fédération Wallonie-Bruxelles, a pour objectif de mieux faire connaître la recherche et l’enseignement de grandes personnalités de la Francophonie.

Hela Ouardi a débuté sa formation en littérature à l’Université de Tunis ; elle entame ensuite, à Paris, un doctorat à l’Université Sorbonne-Nouvelle. Sa thèse portait sur " La littérature au miroir dans l'œuvre romanesque de Raymond Queneau ". C’est après la révolution tunisienne de 2011 qu’Hela Ouardi se plonge dans l’histoire de l’islam et entame la rédaction du récit de la mort mystérieuse du prophète. Elle publie Les derniers jours de Muhammad en 2016. Depuis 2019, elle s’est lancée dans l’écriture d’un cycle de cinq récits historiques intitulé Les Califes maudits. Dans son travail, elle utilise des sources à la fois shiites et sunnites qu’elle met en relation et confronte. Dans un contexte politique qui voit l’émergence de Daesh prônant un retour au califat, elle a souhaité étudier les textes des origines pour explorer le rapport entre la violence djihadiste et l’islam qu’elle connait. En l’absence d’un véritable département d’islamologie en Tunisie, elle mène ses recherches en France. Par son travail, elle réconcilie islam et histoire et conteste la notion d’" âge d’or " souvent utilisée pour parler de l’époque du prophète et de ses premiers successeurs. Ses ouvrages ont provoqué de nombreuses réactions dans le monde musulman, Les derniers jours de Muhammad a notamment été censuré au Sénégal.

Hela Ouardi a donné deux conférences au Collège de Belgique en mars. Retrouvez ici la conférence, intitulée " La figure énigmatique du prophète de l’islam " et sur ce lien, sa conférence sur la mort de Muhammad et la naissance du califat. Elle a aussi participé à un cycle de conférences sur la pensée critique en islam organisé par la VUB-Crosstalks et le Moussem (Centre nomade des arts). Pour visionner son intervention vidéo intitulée " Rendre l’islam à l’Histoire ", cliquez  ici.

Vous pouvez aussi revoir ici sa participation au TEDx Carthage " Réécrire l’histoire de l’islam ". Elle y discute des attitudes en Tunisie concernant la religion et la politique et les compare à d'autres études de cas dans le monde arabe.

Nicolas Simon

Docteur en histoire, Nicolas Simon est chargé de la gestion des projets scientifiques et des Chaires de recherche rattachées et/ou accueillies à l’Académie royale de Belgique, soit -outre la Chaire " Mondes francophones " (cfr. plus haut)-, la Chaire SFPI (Société fédérale de participations et d’investissement) focalisée sur la finance durable , la Chaire André Jaumotte (en collaboration avec la Fondation Jaumotte-Demoulin de l’ULB) focalisée sur les sciences de l’ingénierie.

Notons aussi le Membre scientifique belge à l’Ecole française d’Athènes, dont l’Académie s’occupe de la sélection et du suivi administratif. Enfin, les Prix " Sciences, Arts et Paix " récemment lancés pour accueillir des scientifiques ou artistes ukrainiens, ou russes dissidents.  

Il est aussi collaborateur scientifique au Centre d’histoire du droit et de la justice (CHDJ) à l’UCLouvain. Ses recherches portent sur l’histoire du droit, et en particulier l’histoire de la loi. Il étudie actuellement des imprimés officiels de l’époque moderne, et notamment la relation entre gouvernants et imprimeurs au 16ème et 17ème siècle. Dans ce cadre, il co-pilote le projet Imprim@Lex, soutenu par le FNRS, qui vise à numériser une collection d’actes législatifs imprimés dans les territoires de la Belgique actuelle aux 16ème et 17ème siècles. 

Auparavant, Nicolas Simon a été Aspirant FNRS (USL-B), Chargé de recherches FNRS (UCLouvain), professeur invité à l’USL-B et post-doctorant Marie Sklodowska-Curie à la Casa de Velázquez et au Madrid Institute for Advanced Study.

Il a étudié l’histoire à l’USL-B et à l’UCLouvain puis a obtenu un master en sociologie-anthropologie à l’UCLouvain. En 2017, il a reçu le prix quinquennal Charles Duvivier de l’Académie royale de Belgique pour sa thèse de doctorat sur l’étude du processus décisionnel au niveau législatif dans les Pays-Bas espagnols (fin 16ème - début 17ème siècle).

Nicolas Simon est aussi rattaché au Secrétariat général de l’Union académique internationale où il assiste aux réunions du Bureau exécutif et assure le suivi des projets en cours. Il est membre fondateur du comité de ModerNum, le réseau de modernistes francophones de Belgique reconnu par le FNRS. Depuis 2017, il est vice-président et membre du Conseil d’administration de l’association Standen & Landen - Anciens Pays et Assemblées d'États, spécialisée dans l’histoire institutionnelle belge.

En octobre 2020, il a présenté une conférence sur le gouvernement à distance en Europe aux 16ème et 17ème siècle dans le cadre du festival " Les rendez-vous de l’histoire ". Réécoutez cette intervention sur ce lien.

Consultez ses publications sur son site personnel.

L’Actu de nos Eclaireurs

La thèse de doctorat de l’historienne des jardins Nathalie de Harlez de Deulin, notre invitée du 21 mai 2022, est publiée par l’Académie Royale de Belgique. Cet ouvrage de synthèse est le fruit de 15 années de recherche sur le terrain, en bibliothèque et en archives ayant abouti à une thèse sous la direction des professeures Dominique Allart (Uliège), notre invitée du 16 octobre 2021, et Krista Dejonghe (KUL) et les conseils de Monique Mosser (Ingénieure honoraire au CNRS) qui en signe la préface.

Pour plus d’informations sur l’ouvrage, consultez le site de l’académie.

Sur le même sujet

Jardins et Parcs historiques : le projet de recherche BIO/PAT

Les éclaireurs

Les dieux grecs, les temps modernes et les bébés

Articles recommandés pour vous