Accord pour de nouvelles infrastructures sportives dans cinq communes dont Rumes et Frameries

Rumes et Frameries ont bénéficié de l'accord pour le développement de nouvelles infrastructures sportives

© Tous droits réservés

15 déc. 2020 à 13:02Temps de lecture1 min
Par RTBF

Ce 11 décembre, le Ministre wallon des Infrastructures sportives, Jean-Luc Crucke (MR), a donné son accord de principe pour cinq nouveaux projets de grandes infrastructures sportives.

De nouvelles perspectives pour le sport à Frameries 

Parmi ces projets, un se développera sur la commune de Frameries.  Il vise à remplacer une infrastructure non intégrée dans le paysage, vétuste, énergivore et inaccessible aux Personnes à Mobilité Réduite par un nouvel outil contemporain adapté aux nouvelles exigences en matière d’énergie et de mobilité.

Ce projet donnera notamment à la commune la possibilité de poursuivre et développer l’école des jeunes, de créer une antenne football féminin et de postuler pour accueillir la finale de la Coupe du Hainaut. 

Situé dans un périmètre incluant le centre sportif "Max Audain"et le club de tennis "La Voilée", ce site est desservi par les transports en commun. Ce redéploiement constituera un véritable Centre des sports de plein air.  Pour ce projet, le montant de l’intervention régionale s’élève à 1.967.210 euros. 

Le pôle sportif de Rumes 

Autre commune, Rumes bénéficiera également de subsides pour la création de nouvelles infrastructures. Face à l'impossibilité de répondre à la demande sportive locale, la commune de Rumes a décidé de développer un pôle sportif à l’horizon 2040. La construction d’un centre sportif serait la 1ère étape du projet " sport pour tous ".

Le projet vise à compléter l'offre des centres sportifs dans la partie sud du Tournaisis. Il comprendra un grand plateau sportif de 44 m x 22 m, un dojo de 16 m x 12 m, une petite salle multisports de 21 m x 12 m, huit vestiaires collectifs, une tribune fixe.  Ici, le montant de l’intervention régionale s’élève à 1.829.520 euros.

Les porteurs de ces différents projets ont désormais douze mois pour élaborer leurs dossiers techniques (cahiers de charges, plans, permis d'urbanisme, ...) en vue de l'obtention d'une approbation de l'administration. Dans les 24 mois qui suivent l'accord de principe de ce jour, ils devront transmettre leurs dossiers d'attribution complet afin que le Ministre marque son accord ferme pour adjudication.

 

Articles recommandés pour vous