On n'est pas des pigeons

Achat d’un véhicule neuf : le leasing privé a la cote mais gare aux pièges

Leasing privé pour acheter une voiture électrique?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 mars 2022 à 09:04 - mise à jour 31 mars 2022 à 09:41Temps de lecture3 min
Par Christine Lenaerts
Clients finalisent achat voiture.
Clients finalisent achat voiture. Getty Images

Face au marché de l’automobile en pleine mutation, de nombreux automobilistes se creusent plus que jamais les méninges avant d’opter pour tel ou tel type de motorisation. D’une part, les marques organisent un véritable matraquage publicitaire autour des voitures électriques et hybrides, mais elles coûtent plus cher. D’autre part, les véhicules thermiques sont tellement diabolisés que l’on se demande combien ils vaudront encore au moment de la revente.

Devant tant d’incertitudes, de plus en plus d’acheteurs optent pour le leasing privé. Cette formule est-elle avantageuse ? On fait le point.

Une formule de plus en plus prisée

Avec leasing privé, vous n’êtes jamais propriétaire de votre voiture. Vous la louez pendant une durée déterminée, souvent de 36 à 60 mois. En clair, vous payez un montant fixe tous les mois qui dépend du modèle de voiture choisi, du kilométrage annuel et de la durée de location.

Avec cette formule, fini les tracasseries administratives. Le montant mensuel englobe la mise à disposition de la voiture, mais aussi l’assurance, les taxes, les entretiens.

Selon Franck van Gool de chez Renta, la Fédération belge des loueurs de véhicules, le leasing privé est amené à se développer. " Il y a actuellement, en Belgique, 17 000 véhicules en circulation en leasing privé. Sur 6 millions de voitures, c’est très peu. Mais ce chiffre augmente chaque année de 1 500 unités. C’est normal" , nous dit-il, "les voitures coûtent de plus en plus cher. Avec le système de location, vous ne devez pas sortir une grosse somme d’argent d’un coup". Et puis, ajoute Franck van Gool, avec le développement des voitures électriques, les automobilistes vont se retrouver avec des problèmes de batteries à restaurer ou à changer et cela coûte très cher. En location, ce coût est à charge de la société de leasing. Le système peut aussi être avantageux pour les jeunes conducteurs. " Pour eux, le prix des assurances est très élevé. Si tout est compris dans un package mensuel, les primes seront moins chères. "

Pour les concessionnaires, le leasing privé, c’est la bonne affaire. Etant donné que la durée d’un leasing est en général de 3 ou 4 ans, cela favorisera un renouvellement plus rapide des ventes. L’un d’eux nous explique qu’à l’avenir, il faudra réfléchir à de nouveaux moyens de circuler en voiture, la location en fait partie. " C’est exactement la même réflexion que pour l’achat ou la location d’une maison ", dit-il, et, "comme l’avenir est très incertain sur le marché de l’auto, que vaudront encore les véhicules thermiques dans 4 ou 5 ans ?  Ou les modèles électriques à l’autonomie limitée ? Avec la location, vous faites peser les risques sur la société de leasing et non plus sur vos épaules. "

Gare aux pièges

Le leasing privé est-il ou non avantageux ? Nous avons demandé à un concessionnaire de réaliser une simulation sur un modèle opel Moka version essence. Valeur : 28 000 euros, réductions incluses. Dans le cadre d’un financement classique sur 4 ans, les mensualités s’élèvent à 595 euros. En leasing privé, vous payerez 453 euros tous les mois pendant 4 ans, tout inclus (entretiens, assurances, taxes), mais, évidemment, au bout des 4 ans, la voiture ne vous appartient pas.

En réalité, le leasing privé s’adresse surtout aux conducteurs qui changent souvent de voiture. " Cette formule est aussi intéressante pour les petits véhicules", nous explique Franck van Gool, " à condition d’avoir une bonne vision de son kilométrage annuel ".

Selon Test Achats, qui vient de réaliser une étude sur la question, le leasing privé peut aussi être très onéreux. Garder un véhicule en location pendant 8 ou 9 ans n’est assurément pas un bon plan. De plus, gare aux pièges. Si vous dépassez le kilométrage annuel fixé dans le contrat, la note peut être salée. De même que si vous restituez la voiture griffée ou cabossée, les réparations seront à vos frais. Mieux vaut aussi miser sur la stabilité et être certain que votre situation ne va pas trop évoluer. Car, en cas de résiliation anticipée de votre contrat de leasing, vous pourriez être amené à verser des indemnités très élevées.

Quoi qu’il en soit, au vu de l’évolution du marché de l’automobile, le leasing permettra sans doute à un plus grand nombre d’accéder à des voitures coûteuses. Chez Renta, la Fédération belge des loueurs de véhicules, on s’attend à ce que cette formule se développe aussi de plus en plus sur le marché de l’occasion.


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" du lundi au vendredi à 18h30 sur la Une et en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Sur le même sujet

Le leasing automobile, bouée de sauvetage des banques ?

Articles recommandés pour vous