RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Action nationale de ce mardi 31 mai : trains supprimés, administrations fermées, médias, écoles, à quoi faut-il s’attendre ?

Une journée d’action nationale est prévue ce mardi pour dénoncer un malaise dans le secteur public. Les syndicats réclament notamment plus de pouvoir d’achat, d’investissements et un renforcement des pensions.

Conséquence : de nombreuses perturbations sont attendues, sous différentes formes et dans différents secteurs.

Fortes perturbations dans les transports en commun

La SNCB annonce déjà de fortes perturbations sur le rail dès 22 heures ce lundi 30 mai. Concrètement :

  • Aucun train dans les provinces de Namur, Liège et Luxembourg
  • Dans le reste du pays, un quart des trains circulera
  • Un train IC, reliant les grandes villes, sur trois circulera et un train S ou L sur cinq.
  • De nombreux trains P (qui roulent pendant les heures de pointe le matin et le soir) ne circuleront pas.

Il est conseillé aux voyageurs de consulter le service alternatif dès ce lundi matin sur le planificateur de voyages, l’application ou encore les réseaux sociaux ou le site de la SNCB.

Du côté de la Stib, on s’attend aussi à d’importantes perturbations. Sans pouvoir évaluer la participation de son personnel à l’action, la Stib prévoit une circulation bien moins importante de ses trams, métros et bus. Elle conseille d’ailleurs aux voyageurs de prévoir des alternatives. La Stib informera les navetteurs sur son site internet et ouvrira d’ailleurs son contact center (070/23.20.00) dès 6 heures ce mardi matin.

Le réseau TEC risque lui aussi d’être fortement perturbé. Et précise que des informations sur les parcours supprimés seront disponibles et mises à jour durant la journée du 31 mai.

Les autres secteurs touchés

  • Des administrations communales et régionales resteront fermées.
  • Les pompiers participeront aussi pour dénoncer un manque de considération des zones de secours.
  • Côté médias, le personnel de la RTBF et celui de la VRT prendront part au mouvement.
  • Dans l’enseignement, la mobilisation est surtout attendue en Flandre. Côté francophone, on ne s’attend pas à des fermetures d’école, selon la CGSP.

Une paralysie sur une bonne partie du pays est donc attendue.

Sur le même sujet

Grève du secteur public : le syndicat socialiste appelle à la grève générale le 31 mai

Economie

Grève générale du TEC ce mardi 31 mai

Mobilinfo

Articles recommandés pour vous