Regions Hainaut

Adaptations dues au COVID-19 dans les bus et trams des TEC à Charleroi : plutôt bien suivies

20 mars 2020 à 13:13 - mise à jour 20 mars 2020 à 13:13Temps de lecture2 min
Par Pierre Wuidart, Daniel Barbieux

Les nouvelles normes à respecter dans les bus imposent un maximum de cinq personnes par bus standard. Douze passagers sont permis dans des bus articulés et quinze personnes peuvent monter dans un tram. Les usagers doivent s’installer en respectant la règle d’une banquette sur deux et la distanciation d’1m50 entre les personnes. Mais il faut bien reconnaître qu’actuellement, ce plafond est rarement atteint et on ne se bouscule pas à la gare de Charleroi.

Ainsi, ce vendredi matin, il y avait presque plus de bus que de passagers. Ce client ne prend pas les mesures de confinement à la légère, mais là, il n’avait pas le choix : "Je fais du télétravail mais là, depuis l’épidémie, c’est le premier jour que je me rends sur mon lieu de stage parce que j’ai vraiment besoin d’y aller."

À certains moments de la journée, le nombre d’utilisateurs augmente. Comme à l’ouverture des magasins. Mais les places sont désormais limitées et on ne prend plus le bus comme avant. La validation n’est temporairement plus obligatoire et la montée à bord des véhicules TEC se fait uniquement par l’arrière. Cependant, les TEC rappellent à leurs voyageurs qu’ils doivent posséder un titre de transport valable avant tout déplacement. Ces différentes mesures sont d’application jusqu’au 18 avril prochain.

On peut s’étonner du nombre de bus encore en circulation. Mais c’est justement ce qui permet de répartir les clients sur différents trajets. Du côté des chauffeurs, on est fier de ce service rendu à la population. Serge Leleux est de ceux-là : "Il y a beaucoup d’infirmières, de médecins qui prennent les transports en commun. Il y a des gens dont on a réellement besoin et qui ont réellement besoin du bus pour se déplacer. Et donc on doit être là. L’inquiétude est là mais on passe au-dessus, on n’a pas le choix."

Les nouvelles mesures sont valables au moins jusqu’à la mi-avril. Et donc, plus que jamais, en bus ou autrement, il faut absolument éviter les sorties inutiles.

Le TEC réitère ses précédentes recommandations en conseillant à ses voyageurs de :
- différer tout déplacement en évitant les heures de pointe du matin et du soir, et ce, afin de laisser la priorité aux personnes qui se trouvent dans l’obligation de se déplacer ;
- s’abstenir, dans le cas des voyageurs fragiles, de prendre le transport public ;
- respecter les mesures d’hygiène de base dont les dispositions sont affichées dans les véhicules.

►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus

Articles recommandés pour vous