Diables Rouges

Adnan Januzaj : " Une troisième coupe du monde serait bien sur le CV"

© Tous droits réservés

22 mars 2022 à 19:30Temps de lecture2 min
Par Quentin Volvert

Il y a quelques années, il devait devenir l’un des joyaux du football belge. Formé à Manchester United, Adnan Januzaj promettait de faire briller notre équipe nationale lors des grandes compétitions.

Aujourd’hui, son retour en équipe nationale pourrait presque prendre place dans la colonne des surprises. Une année complète s’est écoulée depuis la dernière sélection du Bruxellois. Le 30 mars 2021, il donnait un assist lors de la plantureuse victoire des Diables contre la Biélorussie. 13 petites minutes jouées pour ce rassemblement où la Belgique a enchaîné trois rencontres qualificatives. Autant dire qu’en proportion du talent du garçon, ce temps de jeu est famélique. Il est donc naturel que ce retour ait provoqué un sentiment de joie chez le joueur de la Real Sociedad.

" Ça fait plaisir. A présent, j’espère pouvoir engranger des minutes de jeu pour me montrer. "

Finalement, aux yeux des supporters belges, Adnan Januzaj restera encore longtemps associé à son bijou de but contre l’Angleterre en phase de groupe de la coupe du monde 2018. Un coup d’éclat symbolique d’une carrière en dents de scie.

Une régularité retrouvée

Ces derniers mois, Adnan Januzaj a semblé avoir trouvé une certaine régularité à San Sebastian. Enfin diront certains. Et c’est sans doute là qu’il faut trouver l’explication de son retour sous le maillot belge.

" Je me sens bien. Je joue dans un bon club avec de bons équipiers. Je suis vraiment content là-bas. Ce sont les blessures qui m’ont principalement bloqué. Quand on revient de blessure, il faut toujours compter une semaine pour se remettre dans le rythme. Depuis un an, un an et demi, je n’ai plus de blessures. Quand tu te sens bien, c’est là que tu peux faire la différence à tout moment sur le terrain. "

Avec l’âge, Adnan Januzaj a grandi. Il a aussi pris le temps de changer un peu sa méthode de travail pour ne plus vivre ces séjours à l’infirmerie qui l’ont freiné dans son évolution.

" J’ai un physio personnel à la maison. Il s’occupe beaucoup de moi. Il m’aide beaucoup puisque je n’ai plus de blessures. Et il m’aide à être bien dans la tête pour ne plus être blessé. "

Depuis fin octobre, il a connu 12 titularisations en quinze matches de Liga pour 2 buts inscrits. En Europa League, il a fait partie des patrons de la formation basque. 1 but et 2 passes décisives en six matches de poule. La Sociedad a été sortie en barrages par Leipzig mais reste en bonne position pour les places européennes en Liga.

" J’étais bien en Europa League. C’est dommage cette élimination contre Leipzig parce que j’ai loupé le match aller. Au retour, je suis revenu de toute justesse. Il nous manquait quelques joueurs aussi. C’est ce qui nous a freinés dans ces matches-là. "

Le Qatar sur le CV

Et ces performances ont de quoi lui redonner certaines ambitions pour la suite. Même si le joueur de 27 ans pense avant tout à ses prestations en club pour pouvoir atterrir en douceur au Qatar en novembre.

" Après le retour en club, j’espère continuer à travailler pour progresser. M’amuser sur le terrain. L’équipe nationale reviendra naturellement avec ça. Et puis j’ai déjà disputé deux coupes du monde. Je pense qu’en avoir trois, ce serait bien sur le CV. "

Mais avant de penser au Mondial, Januzaj doit avant tout se montrer à nouveau décisif avec les Diables dès le rendez-vous de cette semaine.

Europa League : Le but d'Adnan Januzaj au PSV

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous