RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

Adolescente : à partir de quel âge la première consultation gynécologique ?

Adolescente : à partir de quel âge la première consultation gynécologique ?
24 févr. 2022 à 15:003 min
Par Emmanuelle Renkin et Sophie Businaro

La première consultation gynécologique est souvent synonyme d'angoisse pour une adolescente. Comment l'aider à dédramatiser ? Et à quoi doit-elle s'attendre lors de ce premier rendez-vous ? Éléments d'information avec le Dr Renkin, gynécologue et obstétricienne, consultante externe aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Quand on est une jeune femme, il n'est pas toujours évident de se rendre à sa première visite gynécologique... Pourtant, il est fortement recommandé d'être suivie dès l'âge de 16 ans. Le point avec le Dr Renkin, gynécologue et obstétricienne.

  • Premier examen gynécologique : à quel âge ?

L’examen gynécologique en tant que tel en consultation consiste en un examen des seins, un examen du vagin et du col de l’utérus à l’aide d’un spéculum, un toucher vaginal et dans certains cas, il est complété par une échographie endovaginale.

Cet examen complet n’est pas réalisé chez les patientes avant qu’elles n’aient eu leur premier rapport sexuel donc tant qu’elles sont vierges, tout simplement parce que cela serait invasif et douloureux.

Une adolescente en bonne santé, qui a eu ses premières règles à un âge “normal”, qui n’est pas encore sexuellement active et qui n’a pas de plainte gynéco spécifique ne doit donc pas bénéficier d'examen clinique. Il est indiqué de faire cet examen une fois que l’ado a des rapports plus ou moins réguliers depuis 6 mois-1 an. Voilà pour ce qui concerne l’examen clinique en lui-même. Cela ne veut pas dire que la consultation gynéco n’a pas de place avant les premiers rapports, au contraire elle a toute son importance...

Getty images

Quelles sont alors les indications de cette première consultation “sans examen” ?

Une consultation est nécessaire chez la jeune fille en cas de retard de développement pubertaire, en cas d'absence ou d'irrégularité majeure des règles, ou encore en cas de règles très abondantes et/ou anormalement douloureuses. Certaines patientes consultent aussi pour des difficultés à avoir un rapport sexuel ou à mettre un tampon. Ou d'autres sont adressées par le dermatologue pour un problème d'acné ou de pilosité excessive lié à un trouble hormonal. Dans toutes ces situations, une mise au point doit être faite, mais comme expliqué précédemment il n'y a pas d'examen clinique invasif ni désagréable.

En dehors de ces situations particulières et pathologiques, la première consultation se déroule souvent à l’initiative de la maman de l’adolescente,  mais parfois aussi spontanément de la part d'ados plus entreprenantes ou plus curieuses. C’est en moyenne vers 16 ans. La patiente vient seule ou accompagnée par sa maman ou la personne de son choix. C’est avant tout une prise de contact. C’est l’occasion pour l’ado de poser des questions, d’aborder la question de la prévention des IST et de la contraception. Si ce n’est pas encore fait, de donner les informations sur la vaccination contre le Papillomavirus. C’est une bonne chose de pouvoir aborder tous ces aspects liés à la sexualité avant le premier rapport sexuel. Cela permet aussi, quand c'est indiqué, de prescrire un  moyen contraceptif adapté.

Ce premier contact peut se faire avec un spécialiste en gynécologie, mais ce n'est pas une obligation. Les médecins généralistes sont tout à fait à même de prendre cela en charge, en cabinet ou dans un planning familial d'ailleurs. Ce qui est important c'est que la jeune fille se sente à l'aise et en confiance lors de ce premier rdv, qu'elle y trouve une écoute et des réponses claires à ses questions. C'est primordial car cela conditionne souvent la suite du suivi.

Première consultation gynécologique de l’adolescente : à partir de quel âge et en quoi ça consiste ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les ados se font-elles souvent suivre par le même gynéco que leur maman ?

C'est assez courant. Si la maman est satisfaite de son suivi et pense que son propre gynéco conviendrait à sa fille, pourquoi pas. On est de toute façon, comme tous les médecins, tenus au secret médical donc tout reste confidentiel. Il faut peut-être juste tenir compte du fait que les très jeunes filles, surtout pour un premier examen gynéco, sont pour la plupart plus à l'aise avec une femme. Et garder à l'esprit qu'elles ont devant elles de nombreuses années, avec les grandes étapes de leur vie de femme dont les grossesses notamment. Dans cette optique c'est judicieux de les orienter vers un médecin qui n'est pas en fin de carrière et qui pourra assurer leur suivi sur le long terme.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13h à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast telles que : Pocket Casts, Podcast addict, Google Podcast ou encore Apple Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

28 févr. 2022 à 15:00
3 min
22 févr. 2022 à 16:00
3 min

Articles recommandés pour vous