Adrien, Ampsinois, produit son propre vin dans l'Aude

Adrien, Ampsinois, produit son propre vin dans l'Aude

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 août 2020 à 12:34 - mise à jour 31 août 2020 à 12:34Temps de lecture1 min
Par Pascal Michel

Chaque jour, Pascal Michel met un liégeois à l’honneur. Aujourd’hui on va parler de vin ! Il s’appelle Adrien Tyou, il est originaire d’Ampsin et est parti s’installer à Cascastel-des-Corbières dans la région de l’Aude entre Narbonne et Carcassonne il y a 4 ans. Une dégustation de sa première cuvée était organisée ce week-end chez ses parents et son travail est mis à l’honneur par nos collègues du Jour Huy-Waremme ce lundi !

Cette région de l’Aude, Adrien la connait bien car ses parents y avaient une maison de vacances. Lors de son dernier voyage, il découvre qu’un domaine est à vendre. Alors à la fin de ses études, il n’en faut pas moins aux garçons pour prendre la décision de reprendre le domaine.

Aujourd’hui, son exploitation de 27 hectares s’étend tout autour du village de Cascastel-des-Corbières. Sa cuvée 2019 vient de sortir et compte 1650 bouteilles.

Un domaine à taille humaine

Avec Adrien, on reste dans une exploitation artisanale et familiale. Pour lui et son équipe c’est une période importante qui a débuté il y a quelques jours : celle des vendanges. "Tout le travail se fait à la main. Je passe avec mon tracteur entres les plants et les vendangeurs remplissent ma remorque avec leurs cagettes. Ensuite la récolte est placée dans un vieux pressoir en bois, comme il y a 20 ou 30 ans" confie Adrien. Le résultat de ces vendanges sera à découvrir l’année prochaine avec 2 variétés de blanc, 2 rosés et 3 ou 4 rouges.

La famille est importante même pour le packaging de la bouteille puisque c’est Zoé, sa sœur, qui a dessiné le logo et l’étiquette et c’est sa maman qui s’est occupé du texte de l’étiquette. Et la petite famille vient prêter main forte régulièrement.

Une démarche écologique

Le vin d’Adrien est Bio mais il va encore plus loin que ça. Les bouteilles qu’il utilise sont plus légères que les bouteilles traditionnelles. Ce qui est implique qu’il faut moins de carburant pour les transporter. Les bouchons sont fabriqués en véritables liége et confectionné par un fournisseur dans les Pyrénées orientales. 

Plus d’infos : https://www.ledomainedadrien.fr

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous