Affaire Chovanec: le directeur général de la police administrative, André Desenfants, sanctionné

© Belga

Les ministres de l'Intérieur et de la Justice ont décidé de sanctionner le numéro 2 de la police fédérale, André Desenfants, suite à l'affaire Chovanec, du nom du citoyen slovaque, Jozef Chovanec, décédé en février 2018 après un passage en cellule à l'aéroport de Charleroi, rapportent  Het Laatste Nieuws et La Dernière Heure lundi.

Dans un premier temps, les deux ministres avaient proposé une suspension de plusieurs semaines pour le directeur général de la police administrative, soit la 4e sanction la plus sévère pour un policier. André Desenfants a contesté cette peine devant le conseil de discipline, faisant citer comme témoin l'actuel numéro un de la police, Marc De Mesmaeker. 

La punition a donc été ramenée à une réduction du salaire brut durant deux mois, soit une perte de plus ou moins 1500 euros brut selon La Dernière Heure. 

Cependant la mention de cette sanction reste indiquée dans son dossier durant 5 ans et bloque toute possibilité d'avancement. 

Sur le même sujet...

JT du 28/12/2020

Jozef Chovanec : une affaire qui marque les esprits

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous