Affaire Jürgen Conings : les chefs de l’armée et du SGRS admettent des dysfonctionnements mais envisagent l’avenir

© Tous droits réservés

14 juil. 2021 à 13:32Temps de lecture1 min
Par Belga

Le "patron" de l’armée belge, l’amiral Michel Hofman, a une nouvelle fois admis mercredi des dysfonctionnements au sein de son organisation et en particulier du service de renseignement militaire, le SGRS, dans le suivi du militaire d’extrême droite Jürgen Conings, tout en assurant que des réformes étaient en cours.

Ce caporal-chef ex-policier militaire sanctionné pour ses propos d’extrême-droite avait quitté sa caserne de Bourg-Léopold (Limbourg) le 17 mai dernier en possession d’armes volées et son corps sans vie a été retrouvé le 20 juin dans un bois de la commune de Dilsen-Stokkem.


►►► À lire aussi : Affaire Conings : les responsables de l’armée devant les députés


 

"Je reconnais encore une fois les constatations, les manquements, les recommandations exprimées dans les deux rapports (celui de l’Inspection générale des forces armées et celui du comité R, l’organe de contrôle des services de renseignement civil et militaire, déjà présentés au parlement, ndlr), qui remettent tous deux en cause le fonctionnement du SGRS", a-t-il affirmé lors d’une audition devant la commission de la défense de la Chambre.

Le caporal Conings était le seul militaire figurant au niveau 3 sur la liste établie par l’Organe de Coordination et d’Analyse de la Menace (OCAM) qui l’y avait inscrit le 17 février dernier. Mais cette information a mis du temps à circuler au sein de la Défense et n’a jamais été communiquée avant la fuite de l’intéressé au chef du SGRS (Service général du Renseignement et de la Sécurité), le général major Philippe Boucké.

"Je ne vais pas tourner autour du pot dans ce dossier. Il y a eu plusieurs dysfonctionnements structurels et ponctuels", a reconnu le général Boucké – à la tête du SGRS depuis le 18 septembre dernier – en soulignant que son service était engagé dans un plan de transformation depuis janvier 2020, lancé par son prédécesseur.

Sans remettre en cause les conclusions des deux rapports, il a toutefois nuancé certaines déclarations faites à propos du fonctionnement de son service.

 

Affaire Conings: JT 05/07/2021

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous