Mode

Affluence, files d'attente, incitation à l'achat : ces choses que les jeunes ne veulent plus voir en magasin

Affluence, files d'attente, incitation à l'achat : ces choses que les jeunes ne veulent plus voir en magasin.

© Yakobchuk Olena

15 sept. 2022 à 14:30Temps de lecture3 min
Par RTBF avec AFP

Confinement oblige, les consommateurs ont passé plus de temps à faire du shopping en ligne qu'en physique au cours des deux dernières années. Cela n'a pas facilité le retour en magasin, surtout chez les plus jeunes, qui rejettent désormais massivement certains inconvénients auxquels ils ne sont plus confrontés derrière leur écran.

Un sondage met en lumière la nécessité pour les marques et enseignes de se renouveler pour faire revenir cette cible de choix.

La virée shopping ne les fait plus rêver

Véritable moment de plaisir pour certains, les après-midi shopping se révèlent un véritable cauchemar - ou presque - pour d'autres. C'est ce que révèle un nouveau sondage réalisé par OpinionWay pour Equipmag*. Menée auprès des 18-30 ans, la fameuse génération connectée, l'étude nous apprend qu'une foule de petites choses empêchent cette population de profiter d'une expérience optimale en magasin, à commencer par l'affluence.

Près d'un tiers des sondés (31%) affirment que la phobie de la foule et des magasins bondés les fait fuir.

Les interminables files d'attente à la caisse ou aux cabines d'essayage sont également rejetés (28%).

Contrairement au shopping en ligne, où ils se retrouvent seuls face à leur écran, les magasins sont également pour les plus jeunes synonymes d'incitation à l'achat. Près de trois personnes interrogées sur dix (27%) redoutent qu'on les pousse à acheter des produits dont ils n'ont pas besoin, 25% déclarent être angoissés à l'idée d'être abordés par un commerçant trop insistant et 18% ont peur de se sentir obligés d'acheter quelque chose.

Chauffage, clim et gaspillage s'accordent mal à leur engagement écologique

Ce ne sont pas les seuls désagréments pointés du doigt par les 18-30 ans, qui attachent également de l'importance à leur confort et aux enjeux environnementaux.

Résultat, ils fuient (aussi) les magasins en raison des odeurs incommodantes qui peuvent s'y trouver (26%), du chauffage (18%) ou de la climatisation (12%) trop forts, ou encore des "signes évidents de gaspillage", plus visibles en boutique qu'en ligne (17%).

Un constat qui laisse à penser que les marques et enseignes ont tout intérêt à réinventer l'expérience en magasin pour ne pas perdre, à terme, l'une de leurs cibles de prédilection.

La boutique, "refuge" en cas d'intempéries !

Heureusement, les générations Z et Y (une partie tout du moins) ne voient pas tout en noir, loin de là. Ils voient même du positif dans ces séances de shopping, et apprécient tout particulièrement se retrouver face à des vendeurs qui ne les pressent pas dans les achats (33%).

Reste qu'une fois passé ce critère, les points positifs associés aux points de vente physiques laissent songeurs et ne concernent pas directement l'expérience shopping. Les sondés voient ainsi les boutiques comme des refuges, que ce soit pour être au frais pendant les périodes de fortes chaleurs (24%) ou pour être au sec et au chaud pendant la saison hivernale (18%).

Dans le même esprit, les répondants se réjouissent à l'idée de passer du temps dans des lieux d'exception (20%), et de pouvoir ressortir avec des échantillons (16%).

Vers une expérience personnalisée ?

Mais alors que recherchent les plus jeunes lorsqu'ils s'adonnent à des séances shopping en bonne et due forme ? De la personnalisation et sans doute quelques petits privilèges.

Parmi ces derniers, la possibilité de profiter de cadeaux dès l'entrée dans la boutique (50%) et de siroter une boisson tout en explorant les portants (39%).

Et pour agrémenter leur expérience, pourquoi ne pas bénéficier d'un "coupe-files" (28%), voire d'un personal shopper pour trouver les articles les plus adéquats (25%) ?

Notons que même en magasin, le digital n'est jamais bien loin. Près de deux sondés sur dix (19%) aimeraient découvrir des expériences en réalité augmentée, à laquelle s'attèlent déjà de nombreuses marques depuis plusieurs mois.

 

*Ce sondage a été réalisé en ligne par OpinionWay pour Equipmag, ent re le 29 août et le 2 septembre 2022, auprès d'un échantillon de 1051 personnes représentatif de la population française âgée de 18 à 30 ans.

Sur le même sujet

Quelle est l’histoire de la basket, cette chaussure indémodable ?

Le 6/8

Entre la seconde main et l'ultra fast fashion, le coeur des ados balance

Mode

Articles recommandés pour vous