Monde Asie

Afghanistan : l’ex-président Ashraf Ghani n’a probablement pas fui Kaboul avec des millions de dollars

Ashraf Ghani en 2015
07 juin 2022 à 04:15Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

Il est presque certain que l’ancien président afghan Ashraf Ghani n’a pas fui Kaboul au moment de la prise de pouvoir des talibans avec des millions de dollars volés, mais une somme moins importante a été emportée, selon un rapport officiel américain consulté lundi.

Le rapport de l’Inspecteur général pour la reconstruction de l’Afghanistan (Sigar), qui sera publié mardi, est un document provisoire car le bureau attend des réponses à des questions envoyées à Ashraf Ghani.

Ce dernier et d’autres responsables avaient été accusés d’avoir emporté dans leur fuite jusqu’à 169 millions de dollars appartenant au gouvernement afghan.

"Même si le Sigar a constaté que de l’argent en espèces avait été pris sur le site du palais (présidentiel) et chargé dans ces hélicoptères, les preuves indiquent que cette somme ne dépassait pas un million de dollars, et était peut-être plus proche de 500.000 dollars", selon le rapport.

Une somme de 169 millions de dollars aurait représenté un bloc de billets de "près de deux tonnes" et d’une taille très imposante, a souligné le Sigar, notant que les personnes interrogées ont dit n’avoir vu que des bagages légers dans les hélicoptères.

A l’inverse, un responsable transportait environ 200.000 dollars, un deuxième 240.000, tandis que d’autres avaient "5000 à 10.000 dollars dans leurs poches", a assuré un ancien haut responsable au Sigar. "Personne n’avait des millions."

"Si cela est vrai, le total d’argent en espèces à bord de ces trois hélicoptères atteindrait environ 500.000 dollars, dont 440.000 appartenaient au gouvernement afghan", estime le rapport.

Il semble qu’il y ait bien eu "des occasions et des tentatives de piller les caisses du gouvernement afghan", selon le rapport.

Sur le même sujet

Une Afghane accuse un haut responsable taliban de l’avoir violée et épousée de force

Monde Asie

Washington répète qu'Ashraf Ghani "n'est plus une personne qui compte en Afghanistan"

Articles recommandés pour vous