Regions Bruxelles

Agora. brussels, l’assemblée tirée au sort dans la capitale présente sa proposition consacrée à l’emploi

Agora. brussels est le seul parti politique en Belgique qui fonctionne sur base d’une assemblée citoyenne tirée au sort.

© Getty images

11 déc. 2021 à 07:53Temps de lecture2 min
Par Belga

Agora. brussels présentera ce samedi la résolution de sa troisième Assemblée citoyenne à propos de l’emploi. Celle-ci insiste sur l’importance d’offrir l’opportunité à chaque Bruxellois(e) d’avoir accès à un emploi décent et qui lui corresponde.

Les membres de cette Assemblée citoyenne bruxelloise d’Agora ont été tirés au sort. Au cours de l’été, ses bénévoles ont distribué pas moins de 2583 invitations dans les boîtes aux lettres bruxelloises tirées au sort.

Parmi les Bruxellois (es) qui ont répondu à l’invitation, 44 personnes ont à nouveau été tirées au sort afin de représenter au mieux, selon l’organisation politique qui compte un élu au parlement bruxellois, la diversité de la population bruxelloise en termes de genre, d’âge et de niveau d’enseignement. Le thème de l’emploi a, quant à lui, été choisi par les membres de l’Assemblée Citoyenne précédente.

Un seul site avec toutes les offres d’emploi

Les membres du troisième cycle ont ensuite précisé la question à traiter : "Comment permettre à chaque Bruxellois(e) d’accéder à un emploi décent qui lui correspond ?" Informé(e) s sur le sujet par des experts, les membres de l’Assemblée citoyenne ont travaillé sur le sujet pendant trois sessions. L’Assemblée souhaite que tou (te) s les Bruxellois (es) aient accès à un emploi grâce à des formations rémunérées sur le terrain.

Afin d’augmenter l’accès à l’emploi, elle demande également la création d’une seule et unique base de données regroupant tous les postes vacants dans les secteurs privé comme public, ainsi que la possibilité de présenter des candidatures anonymement.

L’Assemblée souhaite par ailleurs que des mesures plus exigeantes soient mises en place contre les discriminations sur le marché du travail. Afin de rendre certains emplois plus décents, elle juge en outre indispensable de valoriser les métiers socialement dévalorisés et/ou à utilité publique en soutenant les personnes de ces secteurs à travers un large éventail de mesures.

Selon l’Assemblée, l’accès à un travail décent n’est en outre possible que si les élèves de rhéto bénéficient d’un coaching adapté au niveau de l’orientation professionnelle, les demandeurs et demandeuses d’emploi d’un accompagnement personnel dans leurs recherches et l’opportunité d’acquérir une expérience professionnelle au travers de stages rémunérés et de périodes d’essai.

Inclure les citoyens

Au cours des prochaines années, le député d’Agora, Pepijn Kennis, défendra uniquement au parlement bruxellois les propositions pour lesquelles il a été mandaté par l’Assemblée. Son mandat est effectivement limité à la défense des décisions de celle-ci.

Agora entend ainsi prouver qu’il est possible d’inclure davantage les citoyens (ne) s en politique. À long terme, le mouvement vise à institutionnaliser de manière permanente et contraignante une Assemblée citoyenne bruxelloise, au même titre que le parlement.

Sur le même sujet

L’assemblée citoyenne Agora débat sur l’emploi : une initiative pour reconnecter au politique

Belgique

Articles recommandés pour vous